Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Trois révélations ébouriffantes sur les arbres

Amitiés entre les arbres, communication entre eux, transmission de nourriture aux plus jeunes... Nous vous proposons trois révélations sur les arbres au moment où s'ouvre à Bordeaux, ce 6 octobre 2017, le deuxième congrès national des arbres remarquables.
Le point avec Jacques Hazera, expert forestier des Landes, sur les dernières découvertes.

Trois révélations ébouriffantes sur les arbres

« La découverte de mécanismes de transmission entre des espèces différentes est une vraie révélation. On a franchi un pas dans la connaissance qui doit nous inciter à plus de modestie » souligne Jacques Hazera, expert forestier établi dans les Landes et vice-président de Pro Silva France qui prône une sylviculture plus douce. « Il faut laisser la nature faire son œuvre. L’arbre a besoin de vivre entouré des siens, dans un écosystème en équilibre. Le forestier doit se tenir en retrait et intervenir le moins possible. Cela ne doit pas l’empêcher de prélever un bel arbre au moment opportun pour en faire un meuble de valeur ou un objet utile à la société, mais il faut abandonner les coupes à blanc (l’abattage de tous les arbres d’une même parcelle au même moment) qui saccagent l’écosystème forestier et encourager des pratiques plus respectueuses. »

Jacques Hazera participe à plusieurs ciné-débat organisés dans la région autour du film L'intelligence des arbres (voir encadré ci-dessous). Un film qui ne devrait laisser personne indifférent. Ce splendide documentaire qui expose les observations du forestier allemand Peter Wohlleben, corroborées par les travaux d’une équipe de chercheurs de l’Université de Vancouver (Colombie Britannique, Canada), bouscule notre vision de la forêt. On y parle d’amitié entre les arbres, de solidarité et même d’un incroyable réseau de communication, sorte de Wood Wide Net dont Suzanne Simard (professeur d’Écologie forestière à l’université de Vancouver) et son équipe ont réussi à établir la carte. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende : Les arbres entremêlent leurs racines qui finissent par former un immense réseau souterrain.

 

1- Les arbres donnent l'alerte en cas d'agression

Ce réseau global permet notamment à un arbre agressé par des insectes ravageurs d’envoyer des messages d’alertes à ses voisins. Ces messages prennent la forme de signaux chimiques transmis d’un arbre à l’autre par leurs racines. Les champignons, qui vivent en étroite relation avec les racines des arbres, font office de relais. Les destinataires de l’alerte réagissent aussitôt en renforçant leurs défenses contre les ravageurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende : Au sein du Wood Wide Net, les champignons font office de relais de transmission.

 

2- Les arbres mères prennent soin des plus jeunes

Cette carte a notamment permis aux chercheurs d’identifier les individus les plus connectés. Ils se sont ainsi rendus compte qu’au sein d’un même peuplement, les plus jeunes s’organisaient autour des plus vieux, appelés arbres mères. En reliant leurs racines à celles des plus jeunes, les arbres mères leur transmettent des glucides (des sucres) qui aident leurs rejetons à grandir et à se développer un peu comme une mère le ferait en allaitant son petit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende : Les études scientifiques de ces dernières décennies ont montré qu'au sein d'un groupe d'arbres, les échanges sont majoritairement dirigés des plus vieux vers les plus jeunes.

 

3- L’union fait la force

Plus étonnant encore, les chercheurs ont découvert que des espèces différentes coopéraient dans leur intérêt mutuel. Dans la forêt canadienne, lorsque les jeunes sapins de Douglas commencent à manquer de lumière, les bouleaux leurs expédient des substances nutritives par l’intermédiaire du système racinaire et fongique. A charge de revanche… De fait, à la mauvaise saison, lorsque les bouleaux perdent leurs feuilles, ils peuvent compter sur les sapins qui leur envoient à leur tour des sucres. 

Légende : Chez les sapins de Douglas et les bouleaux, la coopération l'emporte sur l'affrontement. Ces deux espèces ont besoin l'une et l'autre d'un l'écosystème forestier en bonne santé.

 

 

Crédit photos : ©Jupiter-Films.com

 

Pour en savoir + :

Bande annonce du film
Dates et lieux diffusion du film

Retrouvez Jacques Hazera au cinéma de Bazas le 11 octobre et au cinéma d'Agen le 13 octobre.
Le livre : Peter Wohlleben* est l’auteur de La Vie secrète des arbres (Editions Les Arènes pour la traduction française) qui rencontre un immense succès depuis sa sortie outre-Rhin.

 

 

 

Alexandrine Civard-Racinais

Voir son profil