Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Si vous cachez un secret, votre mail vous dénoncera !

On n’arrête pas le progrès. Comme vous aviez du mal à mentir en regardant votre interlocuteur droit dans les yeux, alors les messages par mail et textos étaient votre recours. 

C’est peut-être bientôt fini avec l’étude scientifique menée par des chercheurs de l’Université du Maryland comme le relève New scientist magazine dans sa publication de mai 2016Et le constat est édifiant : bon ou mauvais dissimulateur et menteur, le mail nous trahi. Ou plus exactement les mots que l’on va employer. 
Pour parvenir à un tel résultat l’équipe de Yla Tausczik a passé une annonce recherchant des personnes ayant un secret qu’ils gardent bien… secret. Et si les chercheurs ont reçu pas moins de 1133 propositions de participation à l’enquête, ils n’en ont conservé que 61 aux secrets les plus importants. Ils ont épluché pas moins de 59.000 emails de leurs cobayes.
Ces personnes utilisent avec excès un champ lexical négatif : « laid », « méchant », « mal », « blessé ». Avec un usage de formules de causalité accentué (« car », « parce que », « si »). Bon si vous avez des tics d’écriture, il va falloir revoir tout ça…
Mieux, pour tenter de dissimuler leur secret, leur comportement change radicalement, et on le voit dans le nombre d’envoi de message
Ainsi, une personne qui trompe son ami(e) va l’inonder de message. En gros, si votre tendre et cher(e) vous envoie une quantité de textos inhabituelle alors qu’il ou elle est partie en week-end avec des potes, posez lui quelques questions au retour. 
 
Et comme les chercheurs imaginent que leur étude pourrait donner naissance à un algorithme qui scannerait vos mails pour voir si vous avez un secret à cacher, personne ne sera à l’abri.
Voilà, maintenant ceux qui ne savent pas mentir ne peuvent même pas se couvrir via des messages écrits. 

Crédit Photo : Caio Resende