Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Rencontre avec les grues cendrées arrivées par milliers dans les Landes

Chaque année, entre la mi-octobre et la mi-février, des milliers de grues cendrées se donnent rendez-vous sur le site d’Arjuzanx (Landes). Une occasion unique de rencontre avec celle que l’on surnomme la Dame grise.

Rencontre avec la Dame grise à Arjuzanx

Les « dames grises » sont de retour à Arjuzanx dans les Landes. Au dernier comptage, en date du 4 décembre, 15 292 grues cendrées étaient recensées sur cet ancien site minier du sud des Landes devenu réserve naturelle après sa réhabilitation écologique. « Les grues présentes et celles qui arrivent encore ces jours-ci resteront sur site jusqu’à la mi-février. Le gros des troupes est déjà passé », commente Laura Cazade, garde-naturaliste au sein de la réserve nationale d’Arjuzanx qui représente le plus gros site français d’hivernage de cette espèce protégée. Chaque année, elles sont ainsi entre 20 et 25 000 à prendre leurs quartiers d’hiver à Arjuzanx, tandis que des milliers d’autres poursuivront leur route migratoire vers l’Espagne après une halte dans les Landes de Gascogne. 

 

Légende : Les premières grues cendrées en provenance du Nord et du Nord-Est de l’Europe (Suède et Allemagne principalement) sont arrivées le 19 octobre, suivies par des milliers de leurs congénères.
Crédit photos : ©Daniel Godinou/LPO Aquitaine

 

Gîte et couvert

Si l’adresse est plébiscitée par ces dames, c’est qu’elle présente de nombreux atouts. Les grues cendrées apprécient tout particulièrement la présence simultanée de zones humides dégagées qui leur servent de reposoirs nocturnes et les milliers d'hectares de champs de maïs sur lesquels elles peuvent consommer les grains laissés sur place. 
« En hivernage, les grues ont leur petite routine. Elles quittent la réserve entre 8h et 9h30 du matin et rentrent entre 16h/16h30 et 18h, le soir. Avant de regagner leurs dortoirs, elles se posent dans de grandes prairies pour boire et éventuellement se baigner. À la nuit tombée, elles quittent cette zone de pré-dortoir pour rejoindre les plans d’eaux où elles passeront la nuit en sécurité », relate Laura Cazade. 

 


Légende : Le plateau des grues fait partie des reposoirs nocturnes des grues cendrées.
Crédit photos : © SMGMN - Patrick Dulau

 

 

Légende : Pendant la journée, les grues s’alimentent par petits groupes sur les parcelles de maïs situées en périphérie du site.
Crédit photos : ©Daniel Godinou/LPO Aquitaine

 


Caméra cachée

En conséquence, les visites guidées du site se déroulent en tout début et fin de journée. Le spectacle offert par les déplacements de ces splendides oiseaux (2 mètres d’envergure) se mérite… Pour ceux qui n’auraient pas la chance de pouvoir se rendre à Arjuzanx ou les grands frileux, rebutés par une observation matinale ou vespérale, un plan B existe. Depuis peu, il est en effet possible d’assister au réveil des dames grises grâce à une webcam installée dans le dortoir des Armayans. Une piètre consolation pour les amoureux de la dame grise pour qui rien ne remplacera jamais l’observation de terrain.

 

EN PRATIQUE :

  • Observations commentées depuis la tour d’observation
    • « Lever des grues » (départ pour les zones d’alimentation ou de gagnage) : les mardi, mercredi, vendredi, samedi et dimanche, rendez-vous à 7h (ou 7h30 selon la période) à la maison de site.
    • « Coucher des grues » (retour sur la réserve): tous les jours, rendez-vous à 15h30 (ou 16h selon la période) au même endroit.
      Durée des visites: 2h30/3 heures.
      Réservations obligatoires au 05 58 08 11 52.
      NB : Deux observatoires sont en accès libres en bordure de la Réserve, sur la commune d’Arjuzanx.
  • Pour suivre la migration au jour le jour

 

Alexandrine Civard-Racinais

Voir son profil