Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Quartier Libre : « Saint-Michel, une âme de village »

Le bar-restaurant « Quartier Libre » se situe dans le quartier Saint-Michel, rue des Vignes. Nous avons interviewé son cogérant, Jullian Lopez.

Quartier Libre : « Saint-Michel, une âme de village »

Dossier réalisé par des élèves de 3e du collège Aliénor d’Aquitaine avec l’aide de leurs professeurs Lynda Palvadeau (histoire-géographie), Bénédicte Gardair (français), Sophie Jouanin (documentaliste), Claire Frankum, Stéphanie Villetelle (arts plastiques), de Candice Marcellaud de l’ALIFS (Association du Lien Interculturel Familial et Social) et de la journaliste Marianne Peyri dans le cadre de « Sciences en collège » (Partenariat Cap Sciences-Conseil général de la Gironde).

 

Jullian Lopez, co-gérant de Quartier Libre, a fait un BAC scientifique avant d’aller à l’IUT pour finalement devenir ergonome (science de management) pendant 15 ans. Avant de prendre une nouvelle voie… les manettes du bar-restaurant Quartier Libre. « Au départ on voulait créer quelque chose, un projet ». Jullian Lopez et son ami ont trouvé un local et ils ont eu l’idée de créer un bar-restaurant, mais ils leur manquaient des fonds. Ils ont donc demandé à un de leurs amis, Bertrand Cantat, d’investir dans le projet, il a accepté.

Cela faisait longtemps que Jullian habitait à Saint-Michel, ils ont donc acheté le local au sein du quartier. Ils ont trouvé le nom car « c’était poétique » et ils ne voulaient pas d’identité musicale propre au restaurant-bar, ce qui fait que l’on peut y entendre tous genres de musique : reggae, jazz, rock, hip-hop…

 

Jullian Lopez dit aimer le quartier pour son « âme de village » et le fait que toutes sortes de personnes, de tous âges et de tous milieux sociaux, viennent au Quartier Libre. Les concerts y sont gratuits et on peut faire une sorte de don suivant ses moyens : si une personne à 0.10€, elle donne 0.10€, si elle a 10€, elle donne 10€…Il y a aussi des soirées spéciales : soirée philo, soirée jeux de société…

 

 

 

Pour ce qui est de l’évolution du quartier, le gérant de Quartier Libre est partagé ; d’un côté, on a le commerçant, qui est heureux pour ce changement car il va lui amener de la clientèle supplémentaire. D’un autre côté, Jullian est plus mitigé en tant qu’habitant du quartier qui voit les prix des logements augmenter. Il constate que, pour la première fois, il y a des files d’attentes pour visiter un appartement. Selon lui, « Saint-Michel ne doit pas devenir comme Saint-Pierre, c’est-à-dire un quartier avec énormément de commerces. »

 

Félix Chabellard, Yanis Barteau, Maël Hocine, élèves du collège Aliénor.