Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Quand des fourmis sauvent leurs camarades blessées au combat (vidéo)

Des chercheurs viennent de dévoiler que les fourmis Matabele pouvaient sauver leurs congénères blessées lors d’attaques. Les fourmis infirmières ramènent les combattantes blessées vers leur nid pour leur administrer des soins. Une organisation militaro-médicale incroyable à découvrir en vidéo.

Quand des fourmis sauvent leurs camarades blessées au combat (vidéo)

On connaissait la pertinence de l’organisation sociale des fourmis, de leurs interactions et de leur communication. A cela vient de s’ajouter une entraide très aboutie : le soin de leurs congénères blessées. C’est ce que viennent de présenter des chercheurs allemands de l'Université de Würzbourg dans la revue Proceedings of the Royal Society.

Ils ont observé les Matabele, des fourmis très agressives du sud sahara qui s’attaquent 4 fois par jour à des termitières. Des batailles très meurtrières des deux côtés.

Pour maintenir un nombre élevé de fourmis dans leur colonie et repartir régulièrement au combat, les Matabele ont mis au point une véritable organisation militaro-médicale. Comme les militaires humains, elles ont des infirmières qui viennent à leur secours (comme on peut le voir sur la vidéo).

Blessée, elles émettent des phéromones qui alertent leur équipe médicale. Elles sont alors prises en charge par leurs infirmières. Ramenées au nid, véritable hôpital de campagne, les soigneuses peuvent s’occuper d’elles pendant une heure. Léchant les plaies, la salive semble limiter les risques d’infection grâce à ses facultés antimicrobiennes. Résultats ? 90% des fourmis ramenées au nid sont sauvées alors que 80% des fourmis qui ne sont pas pris en charge par les fourmis-médecins meurent.

D’ailleurs, celles qui sont trop blessées par les mandibules des termites refusent d’être ramenées par les infirmières. La chance est laissée aux autres.

 

profil image
C'est cool.