Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Pourquoi les fleurs ont-elles une odeur ?

Les fleurs ont une odeur à peu près pour la même raison qui fait que l’on s’enduit de parfum avant un rendez-vous galant : il y a de la reproduction dans l’air…

Pourquoi les fleurs ont-elles une odeur ?

Mais chez les plantes, ça ne donne pas seulement un coup de main, c’est indispensable. La fleur, c’est, au cours de l’évolution, l’arme fatale pour s’assurer une descendance à la plante. Enfin… ça dépend des types de fleur. Chez les plantes gymnospermes (essentiellement les conifères), la dispersion du pollen se passe d’insectes, elles comptent sur le vent pour le transporter et assurer leur descendance. Un système assez fatigant puisqu’elles doivent produire une grande quantité de pollen pour parvenir à leurs fins, qui ne sont pas du tout de faire éternuer les allergiques. Chez les plantes angiospermes, par contre, l’ovule est enfermé dans un ovaire qui se trouve dans le pistil, et on sous-traite la reproduction aux insectes qui, en allant de fleur en fleur,  vont féconder les plantes.

 

Macabre séduction

Mais, c’est bien connu, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, raison pour laquelle les plantes vont se faire toutes belles pour « draguer » les insectes. Elles comptent sur la vue (la couleur), mais surtout l’odeur car tous les insectes ne sont pas sensibles à l’intégralité du spectre lumineux, bien au contraire. En revanche, ils ont un excellent odorat : grâce à des cellules présentes sur le bout de leurs antennes, ils sont très sensibles à une grande quantité d’odeurs différentes, et les plantes rivalisent d’imagination pour en trouver qui les séduiront. Elles synthétisent des molécules volatiles (qui se diffusent dans l’air) et les mélangent pour obtenir l’odeur exacte qu’elles souhaitent pour attirer l’insecte voulu. Et on parle ici d’odeur et non pas de parfum car il ne faut pas croire que ce que l’on trouve agréable va plaire aux insectes : la famille des arums a un petit faible pour l’odeur de cadavre, qui séduit fortement les mouches qui les visitent. Le plus balaise dans le domaine, c’est l’Amorphophallus titanium (en français, c’est encore plus romantique, on le surnomme le Pénis de Titan) : sa fleur, la plus grosse du monde avec son 1,50 m de haut (ça laisse songeur…), se colore en rouge sang, fait grimper sa température et dégage une odeur de putréfaction pour ressembler à une charogne et plaire aux mouches qui n’y voient pas à mal, elles. Mais outre la reproduction, certaines plantes dégagent des odeurs pour se défendre, soit directement contre le prédateur en sécrétant un poison odorant pour chasser  l’intrus et dissuader ses éventuels camarades, soit pour attirer le prédateur de celui qui l’attaque. Mais dans tous les cas, même si la fleur est toujours plus odorante pour nos narines humaines,  toutes les plantes produisent des odeurs qui leur sont propres. Qui plaisent ou non selon « l’humeur ».

 

Crédit photo : Alex Wigan
Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest. http://www.sudouest.fr/lemag/