Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Pourquoi chiens et chats ne s’entendent-ils pas ?

En fait, le plus surprenant serait qu’ils s’entendent, un peu comme pour deux ados dans une même maison.

Pourquoi chiens et chats ne s’entendent-ils pas ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

Cela tient au fait que, si les deux sont des prédateurs (pas les ados…), le chat peut aussi être une proie pour le chien et que leur instinct prend le pas sur toute socialisation imposée par l’homme. Ainsi, même s’ils sont habitués l’un à l’autre et s’entendent bien (il est rare qu’ils « s’entendent » bien, au mieux peuvent-ils se tolérer), voir le chat familier courir peut subitement réveiller l’instinct chasseur du chien, qui oublie soudainement qu’ils vivent ensemble et qui peut se mettre à le pourchasser.

Mais aussi, et surtout, cela tient au fait qu’ils ont des langages diamétralement opposés. Lorsque le chien est content et qu’il est en mode « je veux jouer », il remue la queue, alors que, pour le chat, c’est le signe d’un agacement certain. En voyant un chat remuer la queue, le chien se précipite donc vers lui comme vers un compagnon de jeu et a toutes les chances de prendre un coup de griffe qui peut dégénérer. De même, pour le chien, se coucher sur le dos est un signe de soumission alors que, pour le chat, c’est une attitude de défense qui libère ses quatre pattes et leurs griffes. Toujours à la rubrique « les langues étrangères, c’est compliqué », un chien qui lève une patte est joyeux et demande quelque chose, généralement de jouer (c’est une manie…), alors que pour le chat, ça veut dire : « Fais gaffe, je vais m’énerver. »

 

 

Au-delà des problèmes de langage, leurs modes de vie sont assez incompatibles et ne favorisent pas la colocation : le chien est un animal qui vit en meute et a donc une conception assez cool de son territoire. Il sait où est son chez-soi mais ne s’attache pas aux petits détails ; il peut manger et dormir où on veut. Inversement, le chat est un poil psychorigide et a une conception très cadrée de son domicile selon les activités : il y a l’endroit de la nourriture, celui de la litière, celui du sommeil, qu’il choisit lui-même… Si le chien interfère avec ses petites habitudes, minet est tout décontenancé et forcément stressé. Le secret pour faire cohabiter les deux est a priori de trouver un moyen de déstresser le petit nerveux : lorsqu’on les présente, il ne faut jamais les tenir et toujours assurer au chat un moyen de se carapater. De préférence en hauteur. Et lui permettre aussi d’avoir dans la maison un endroit inaccessible au chien, où il puisse se détendre. Pour les ados, c’est nettement plus compliqué…

 

Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest. http://www.sudouest.fr/lemag/