Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

S’asseoir au ciné...pour étudier le son du pop-corn ???

S’asseoir au ciné...pour étudier le son du pop-corn ???

J'AIME PAS LES SCIENCES

Que fait un scientifique quand il va au ciné ? Il se repose, se détend et regarde le film ? Et non, il étudie ce qu’il a autour de lui, à commencer par le pop-corn.

Sans blague, c’est une étude publiée cette semaine dans le très sérieux Journal of the Royal Society Interface qui nous l’apprend !

Les deux jeunes chercheurs à l’origine de l’étude ont dû s’ennuyer devant 50 nuances de Grey. Sans déconner, ils peuvent pas faire comme tout le monde, poser leur cerveau sur l’accoudoir et profiter du film ?
Ils ont donc examiné le bruit du pop corn. A croire qu’ils s’emmerdent vraiment, et pas qu’au ciné.
Cette semaine, les deux chercheurs, Alexandre Ponomarenko et Emmanuel Virot, sont français. Heureusement, leur publication est en anglais, je vous épargne la traduction.

 


Un « pop » qui provient de la vapeur d’eau

 

Le site sciencesetavenir.fr qui a détaillé cette découverte explique « D'après leurs travaux, le "POP" entendu lors de la cuisson ne viendrait pas de la fracture de l'enveloppe du grain ni du saut qu'il effectue, mais de l'échappement de la vapeur d'eau contenue à l'intérieur de celui ci. ». Et rajoute : « leur découverte est étonnante ».

Une recherche qui aura pris pas moins de quatre ans, car les deux jeunes compères expliquent qu’il ne s’agissait pas de leur principal sujet d’étude. Nonnnn, sans blague !
Une sorte de passe-temps exercé pendant leurs vacances et leur week-end, dont l’idée a germé quand Emmanuel Virot, ingénieur aéronautique, était en stage au LadHyx, laboratoire d'hydrodynamique de Polytechnique.
Rien à voir avec la thèse qu’il va soutenir prochainement sur les nouveaux mécanismes de récupération de l'énergie éolienne à base de drapeaux. Quand on vous dit que même dans une salle obscure les chercheurs examinent tout.

Si ce soir, devant American Sniper, y’en a un qui s’assoit à côté de moi et qui étudie le velours du fauteuil, ou le vacillement de tête du voisin de devant, ou comment se remplit la salle de ciné…je le mets devant le viseur de Bradley Cooper.

 

Photo credit: Caramel Chocolate Popcorn in a bucket via photopin (license)