Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Comment se forment les stalactites ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

Stalactites ou stalagmites, petit rappel du moyen mnémotechnique pour les différencier : la première tombe grâce au T et la seconde monte grâce au M. En réalité, si la deuxième monte, c’est que la première tombe… Alors pourquoi tombe-t-elle ?

Les visiteurs en quête de fraîcheur auront remarqué que les grottes sont très humides. En traversant le sol et le sous-sol, l’eau acidifiée par les éléments carbonés qu’elle a traversés érode les roches calcaires et les dissout. C’est par cette action que naissent les grottes. Et c’est de la même manière que les stalactites vont se former.

L’eau s’infiltre dans ces cavités par des fissures, d’où elle tombe goutte à goutte. Des gouttes d’eau toujours chargées de calcaire. L’acide carbonique présent dans l’eau qui a permis la dissolution du calcaire repasse à l’état gazeux au sein de la cavité, confronté à l’atmosphère de la grotte. L’eau, elle, commence à s’évaporer. Le calcaire peut alors s’en échapper sous sa forme cristallisée, la calcite. Le mécanisme de la formation de ces concrétions peut commencer. Si la goutte d’eau permet à la calcite de « pendre », c’est qu’elle reste très longtemps au plafond de la grotte. Un peu comme celle qui ne veut pas tomber du robinet. Le carbonate de calcium contenu dans cette eau va alors pouvoir disposer de tout le temps qu’il lui faut pour se cristalliser alors que l’eau continue à s’évaporer : pour former la stalactite, cristaux après cristaux. Les autres gouttes vont suivre par écoulement ce premier dépôt, prolongeant ce précipité et donnant forme à la stalactite.

Car les gouttes qui finissent par tomber conservent toujours un peu de calcaire dissous. Elles vont alors à leur tour permettre une concrétion, les stalagmites, qui cette fois-ci montent par « addition ».

 

Des stalactites de différentes couleurs

 

Les stalactites peuvent prendre des couleurs diverses selon les métaux contenus dans les roches traversées par l’eau et dont elle s’est naturellement chargée : cuivre, manganèse, oxyde de fer…

Il est simple de reconstituer le phénomène de concrétion. Prenez deux verres dans lesquels vous avez dissous du sel, tendez un fil de laine entre les deux, laissez-le pendre en dessous du niveau de l’eau. Avec l’évaporation, les cristaux de sel se reforment après deux-trois jours. Bref, le début du commencement de la formation de concrétions.

Pour nos grottes, patience, il faut vingt ans à une stalactite pour prendre un centimètre…

 

Photo credit: Stalactites in Soreq cave via photopin (license)

Alexandre Marsat

Voir son profil