Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Parents : si vous gueulez, notre cerveau se met en pause…

ueulez, notre cerveau se met en pause…

J'AIME PAS LES SCIENCES

Grande découverte de chercheurs en neurosciences : notre cerveau se met en mode off quand nos parents nous gueulent dessus.
Pour arriver à cette conclusion, ils ont tout de même fait taffer plusieurs scientifiques sur la question.
Suffit de voir la tête qu’on fait pour comprendre qu’on décroche complétement dès qu’ils se mettent à nous saouler. Plusieurs scientifiques des universités de Pittsburgh, Berkeley et Harvard (et oui quand même...) ont décidé de convoquer des tonnes de cobayes pour observer ce qui se passait...

Pour tenter d’amadouer les 32 ados réunis, ils ont passé des bandes sons de leur mère du style : « Il y a un truc qui m'embête chez toi, c'est quand tu t'emportes pour des problèmes mineurs. Quand je te dis d'enlever tes chaussures en bas de l'escalier, ça t'énerve de devoir les ramasser, de monter et de les mettre dans ta chambre ».
Bon forcément, c’est peut-être pas le meilleur exemple donné aux journalistes. Mais toujours est-il que leur cerveau était à zéro de tension au scan pendant l’écoute.

Plus exactement, ce sont deux zones cérébrales qui n’ont plus d’activité à ce moment-là : celle du contrôle émotionnel et celle de la perception du point de vue de l'autre. Ce que les chercheurs résument par : « les adolescents ont arrêté de faire fonctionner leur processus de sociabilité et la compréhension de l'état d'esprit de leurs parents ». Bref, on s’en fout !

En fait, y’en a pas un seul capable d’expliquer pourquoi on se met en mode pause dès qu’on se fait engueuler. Une petite piste, juste pour aider hein : on ne peut pas répliquer à moins de s’en prendre encore plus dans la tronche. Alors, hop, mode off, ça gueule et c’est fini. Pas besoin de les encourager à continuer.
Pourtant en nous disant à chaque fois « tu entends ce que je dis !!! » face à notre regard blasé, ils étaient sur la bonne piste.
Encore une étude bien inutile qui va finir aux IG Nobel.

 

photo credit: Adam Haranghy via photopin cc