Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Faut-il craindre les vipères ?

Faut-il craindre les vipères ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

Pour les uns, elle est magnifique, pour les autres, elle est effrayante. Comme tous les serpents. En tout cas, ce serpent très courant d’Europe ne mérite pas l’expression « langue de vipère ». Il faudrait plutôt dire « crocs de vipère ». Car si le reptile est mal-aimé, c’est parce ce qu’il mord. Et sa morsure n’est pas anodine. Les cas mortels sont très rares, mais il faut être soigné aussitôt. Les crocs, ou crochets, de la vipère et son venin lui servent à chasser et immobiliser ses proies. Elle n’attaque donc pas l’homme sauf si elle est dérangée. Or, comme on l’a dit, c’est un serpent très courant, et les cas de morsures sont nombreux.

Elle se partage la vedette avec la couleuvre, elle aussi très présente dans nos régions. Mais la couleuvre n’a pas de venin, même si elle est réputée beaucoup plus agressive que la vipère. Les crocs de la vipère ne laissent pas de doute quant à sa volonté, mais elle est peureuse. À la moindre vibration, elle prend la fuite. Elle siffle même pour tenter de nous faire fuir. Mais si on la surprend, si on marche dessus, si on retire une pierre où elle se réchauffe, alors, forcément…

 

Tête triangulaire et pupille verticale

 


À peine aperçue la queue du serpent, c’est l’humain qui fuit. Du coup, on confond souvent les deux espèces. Or, il est assez facile de les distinguer. La couleuvre a une pupille ronde quand celle de la vipère prend la forme d’une fente  verticale. Si regarder un serpent dans les yeux ne vous tente pas, sachez que la tête de la vipère est triangulaire, celle de la couleuvre plus ronde.

Ne vous fiez pas à la langue, toutes celles des serpents sont fourchues… La couleuvre mord aussi bien que la vipère. Si le coup est déjà parti, sachez que la vipère rentre ses deux crocs comme deux piques sur la même face alors que la couleuvre mord à « pleine bouche » (sans venin) et laisse donc deux séries de demi-cercles, en haut et en bas. Si vous avez deux petits trous dans la peau, il faut contacter les secours en gardant votre sang-froid et ralentir la dispersion du venin en immobilisant le membre. En revanche, il ne faut surtout pas se croire dans un film : garrot, incision et brûlure sont à proscrire. Et surtout l’aspiration du venin : à la moindre plaie buccale, c’est l’auto - contamination assurée. En  attendant les secours, pas d’excitant ou d’alcool, pour ne pas faire monter encore plus le rythme cardiaque. Mais attention, même si on n’aime pas trop croiser une vipère, c’est une espèce protégée comme tous les serpents. Bottes et pantalon long, à vous de prendre vos précautions.  

 

Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest.
http://www.sudouest.fr/lemag/

Photo credit: AlexandreRoux01 via photopin cc

Alexandre Marsat

Voir son profil