Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Quel est le point commun entre La Rochelle et Québec ?

Quel est le point commun entre La Rochelle et Québec ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

Bien sûr, il y a l'histoire : Samuel de Champlain, fondateur de Québec en 1608, serait né à Brouage et fut baptisé à La Rochelle. Voilà déjà un lien fort entre les deux villes. Mais la géographie rapproche aussi le port charentais et la cité canadienne : elles sont toutes les deux posées sur le 46ème parallèle nord, donc à la même distance du Pôle Nord. Dans ces conditions, comment expliquer qu'en janvier, la température moyenne de La Rochelle tourne aux alentours de 6°C et que l'on ait parfois le loisir de prendre un café en terrasse alors que de l'autre côté de l'Atlantique, il fasse un temps à ne pas mettre un caribou dehors avec -13°C de moyenne ?

A l'origine de tout, il y a la force de Coriolis. C'est elle qui fait que, dans l'hémisphère nord, les fluides, qui ont une inertie propre, ont l'air de tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sous l'effet optique de la rotation de la Terre : elle tourne plus vite que les fluides, et de plus en plus quand on se rapproche des pôles, et de fait, ceux-ci sont à la traîne et tournent un poil moins vite. Ce qui explique notamment la jolie courbure des dépressions nuageuses dont on voit les images à la météo.

 

Le courant du Gulf Stream

Et c'est cette force qui crée la dérive Nord-Atlantique, ce vaste courant marin qui prend naissance dans les eaux tropicales au large des Amériques, qui fait entre 30 et 150 km de large, entre 24 et 28°C et s'écoule à 9 km/h à sa naissance. « On l'appelle le Gulf Stream mais c'est excessif » souligne Alain Huetz de Lomps, président de la société de géographie de Bordeaux. « En fait, le Gulf Stream n'est qu'un courant à l'intérieur de ce courant plus vaste. » C'est lui qui irrigue toute la côte occidentale de l'Europe, de la Norvège au nord du Portugal et la réchauffe. D'autant plus que, les masses d'air suivant aussi cette force de Coriolis, elles se réchauffent sur ce courant et couvrent une bonne partie ouest du continent.

Et inversement, les eaux froides venues du Groenland et de la mer de Baffin descendent le long des côtes canadiennes, coincées contre le continent par les eaux chaudes qu'elles longent. Ce n'est que peu avant la Floride que, à cause de leur plus grande densité (l'eau froide est plus dense que l'eau chaude), elles s'enfoncent sous les eaux chaudes. Mais des deux côtés de l'Atlantique, le climat est océanique : il pleut sérieusement sur la côté ouest-européenne, précipitations qui se traduisent en neige sur la côte est-américaine. Pour le plus grand bonheur des caribous.

 

Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest.
http://www.sudouest.fr/lemag/