Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Quand la silver économie développe l’innovation

Michèle Delaunay, ministre déléguée aux personnes âgées est venue consacrer l’Aquitaine comme « silver région » aux côtés d'Alain Rousset, président de la région Aquitaine

Après la région Midi-Pyrénées et la Normandie, l'Aquitaine est devenue officiellement la troisième silver région en France. L’objectif est de structurer une filière autour de PME-PMI innovantes dans ce secteur en plein essor


« Contrairement aux idée préconçues, le vieillissement de notre population peut être un atout économique et source d’emplois », lance Michèle Delaunay, la ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie. Car, la silver économie, c'est tout d'abord de l'innovation au service des personnes âgées. Les secteurs sont déjà bien identifiés : la domotique, la e-santé, les loisirs proposés aux seniors, l'adaptation du logement, les transports, le numérique. « Nous avons les atouts pour devenir leader de la silver économie en France, comme notre cluster TIC santé, le premier en France, avec 45% du chiffre d'affaires national », a mis en avant Alain Rousset, le président de la Région Aquitaine.


Parmi les entreprises régionales innovantes, nous avons, par exemple, repéré Onéla. Cette société bordelaise a présenté le premier écosystème communautaire physique et digital dédié au mieux vivre, en partenariat avec La Poste. Concrètement, cela signifie qu’une équipe de professionnels -au téléphone- associée à une application interactive et exclusive accompagne les personnes fragilisées et leurs proches dans la coordination des intervenants à domicile.
En outre, un agent de La Poste peut effectuer à la demande des visites régulières ou ponctuelles à domicile. Et, un service de télémédecine est accessible 7J/7 par téléphone. « C’est nouveau, les séniors plébiscitent les TIC, car ils ont compris qu’elles répondent à leurs besoins et attentes. 80% d’entre eux utilisent déjà une fois par jour internet pour des démarches administratives, des opérations bancaires, des services à la personne », fait remarquer Christophe Delas, président d’Onéla.

Une voiture qui se conduit sans les mains

Il y a aussi ACA, leader français de l’adaptation de véhicules pour personnes handicapées ayant des pathologies lourdes. Cette entreprise, installée à Mérignac, a mis au point un prototype de voitures qui se conduit sans les mains pour des personnes ayant perdu leur autonomie. « Nous travaillons aussi actuellement sur le décaissement des voitures afin de permettre aux personnes en fauteuil, âgées ou handicapées de rentrer dans leurs voitures jusqu’au siège conducteur, sans aide », dévoile son directeur, Pascal Candotto. Trois prototypes ont déjà été mis au point. Le constructeur Skoda s’est déjà montré très intéressé.

Le marché est important. Aujourd'hui, un quart de la population aquitaine a plus de 60 ans. Demain, en 2020, ils seront un tiers de plus. Le nombre de personnes âgées dépendantes devrait croître de 14% et celui des personnes dépendantes vivant chez elles de 21%. « Les entreprises du secteur ont une croissance annuelle de 14% de leur chiffre d'affaires et de 10% en termes d'emplois », a souligné Michèle Delaunay.