Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

« Je prends les mensurations de la Terre »

« Je prends les mensurations de la Terre »

Les maths sont utiles dans beaucoup de métiers ! Un doute ? La parole est aux pros :

"Le terme de « géodésie spatiale » apparaît avec les premiers satellites au début des années 60. Mais la géodésie est une science ancestrale, qui date de l’époque où Eratosthène, au IIIème siècle avant J-C, prit les premières mensurations de la Terre en interprétant les ombres portées à différentes latitudes. Aujourd’hui, la triangulation spatiale permet de se positionner grâce à des systèmes de suivi tels que le GPS.

L’objet d’étude de Richard Biancale en voit de toutes les couleurs. Il visualise ainsi le géoïde qui va de –100m (bleu) à +100m (rouge) par rapport à une sphère aplatie aux pôles.

Je me consacre à plusieurs domaines de la géodésie spatiale. J’étudie les systèmes de référence terrestre et céleste : comment se positionne et évolue la Terre dans l’espace ? Grâce aux satellites dédiés à la géodésie spatiale, je détermine aussi la référence des altitudes en tout endroit de la Terre. C’est le fameux niveau zéro, appelé géoïde, qui sert de référence à l’écoulement d’un fleuve et aux courants en mer. Je surveille enfin grâce à des capteurs les déformations de la Terre : vitesse de déplacement des plaques tectoniques, tremblements de terre, volcanisme, fonte des glaces…"

Richard Biancale, ingénieur et chef de l’équipe de géodésie spatiale au CNES