Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Pièges contre prédateurs

L’arrivée du frelon asiatique en 2004 s’est traduite par une pression supplémentaire sur les abeilles @Pierre Baudier

Piéger les frelons asiatiques pour aider les abeilles à se défendre contre eux. Didier Thiéry, chercheur à l’Inra Bordeaux, tente de déterminer les meilleurs moyens.

C’est autour des ruches que Didier Thiéry a décidé de concentrer les stratégies de piégeages qu’il expérimente : « on essaye de caractériser une ou deux phéromones qui sont des marquages de sites de chasse. » Le but est d’attirer le frelon asiatique dans des pièges disposés autour des ruches à l’aide des « odeurs » dont ces insectes sociaux se servent pour indiquer à leurs congénères la présence de proies. Ainsi, on diminue la pression qu’exercent les frelons sur les abeilles. Après avoir expérimenté la stratégie de piégeage des fondatrices de colonies, il l’a abandonnée : « C’est trop  efficace, trop coûteux par rapport aux bénéfices escomptés. » Mais il ne condamne pas pour autant cette méthode : « Même si l’on piège d’autres insectes, ce n’est pas catastrophique. »

Reste que pour lui, l’entretien quotidien de ces pièges et la difficulté à les mettre en place à des endroits stratégiques n’en fait pas la meilleure solution. Effectuée dans une unité spécialisée dans la santé du vignoble, l’étude qu’il mène avance lentement face à l’invasion du frelon asiatique.

Béquille pour les abeilles

Il espère profiter cependant d’une relative accalmie dans la progression de l’insecte pour étudier plus profondément son mode de vie et trouver des solutions plus efficaces. Même s’il souligne qu’il « a proscrit le terme d’éradication de [son] langage car lorsqu’on commence à parler d’une invasion biologique, c’est qu’elle a réussi », il veut concentrer ses efforts sur « la solution à long terme qui est de fournir une béquille pour aider les abeilles. » Et pense qu’il n’y a pas de solution unique même s’il « va falloir penser à des tactiques pour désorganiser les nids » de frelons.