Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Le processus des processeurs

Quarante années séparent Pong des jeux modernes mais la progression de la vitesse des consoles ralentit peu à peu

Quarante années séparent Pong des jeux modernes mais la progression de la vitesse des consoles ralentit peu à peu

Normalement, il y a toujours un ou deux gamers invétérés qui s’étonnent que des gens aient pu s’amuser sur l’antédiluvien « Pong ». Manque de chance, le groupe de huit 1ères S du lycée Elie Faure ne comprend que des filles que les jeux intéressent très vaguement. Cela n’empêche pas Benoît Goglin de mettre le doigt sur la différence entre le jeu des années 70 et ceux que l’on rencontre de nos jours : le graphisme et l’intelligence artificielle. « Mais tout ça, c’est des maths avec du son et de l’intelligence artificielle. » Et des consoles de jeu sur lesquelles on peut très bien faire des calculs scientifiques car elles en ont la capacité. Et de plus en plus : la PS 1 du milieu des années 90 permettait 30 millions d’instructions à la seconde contre 250 milliards pour la récente PS3.

Répartition des tâches

Une croissance qui tend à être moins exponentielle car si, pendant longtemps, on a pu augmenter la fréquence des processeurs qui assuraient la rapidité de calcul, on a dû arrêter cette fuite en avant face à l’impossibilité de refroidir des éléments atteignant les 100°. On a donc multiplié le nombre des processeurs de même puissance selon la loi de Moore qui veut que tous les 18 mois, la miniaturisation des transistors permette d’en doubler le nombre. « Mais en pratique, ce n’est pas en doublant leur quantité que l’on double la vitesse » car il faut alors répartir les tâches au sein de la machine et cela ralentit leur progression. Des astuces comme l’anticipation des actions de l’utilisateur pallient une part des difficultés mais pour les très grosses opérations, comme la prévision météo ou la modélisation de maquettes d’avion, des centres de calculs sont nécessaires qui, à grande échelle, reproduisent le même schéma : empiler des processeurs et répartir le travail entre eux. Pour jouer à Pong, il y a de la marge.