Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

L’eau, indicateur d’une époque

« L’eau dans l’espace est sous forme de gaz », peut affirmer Fabrice Herpin grâce aux dernières découvertes du satellite Herschel

« L’eau dans l’espace est sous forme de gaz », peut affirmer Fabrice Herpin grâce aux dernières découvertes du satellite Herschel

« L’eau dans notre environnement »… Vaste sujet que Francis Grousset, directeur de l’Oasu (Observatoire aquitain des sciences de l’univers) a décidé de décliner sous la forme d’une conférence dans l’enceinte de l’agora au domaine du Haut-carré sur le campus de Talence.
Sur l’estrade de la magnifique chapelle transformée en auditorium il y a cinq ans par l’Université Bordeaux 1, huit orateurs viennent tour à tour exposer les avancées et problématiques qu’ils rencontrent dans leurs spécialités.

 

L’eau proviendrait des comètes

Ainsi, Fabrice Herpin, astronome au laboratoire d’astrophysique de Bordeaux expose une très récente découverte. Le satellite Herschel aurait perçu l’origine de l’eau sur la Terre: elle proviendrait des comètes à 50%! Puis, le directeur de recherche Pascal Bertrand du laboratoire Epoc (Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux) entraine l’auditoire vingt-mille ans plus tôt, à la fin de la période glacière. « A cette époque, les Landes de Gascogne étaient un désert périglaciaire, indique-t-il, obligeant les populations à vivre de part et d’autre ». Cette zone sableuse parsemée de dunes constituait une véritable frontière séparant deux aires culturelles distinctes entre les Pyrénées et le Périgord. Pour preuves, les objets d’art et pointes de projectiles qui ont été trouvés lors de fouilles présentent de nombreuses différences.

 

Bordeaux l’andalouse ?

Puis en fin de conférence, Hervé Douville du CNRM (Centre national de recherches météorologiques) évoque la possibilité « d’un cycle hydrologique de plus en plus contrasté, avec un accroissement des risques de fortes pluies mais aussi de sécheresses à l’échelle globale ». Bientôt le climat andalou en Aquitaine? Selon ses études, si des efforts en faveur de l’environnement ne sont pas fournis, ce sera peut-être le cas dans une centaine d’années.

D’autres thèmes ont été abordés comme : « l’eau des sols vue par les satellites », « l’eau et l’érosion côtière », « l’eau souterraine », « la datation de l’eau » et « la qualité de l’eau ». L’intégralité de cette conférence sera bientôt en ligne sur le site de l’Oasu.

Claire Sémavoine

Voir son profil