Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Le laser sur ordonnance

Le laser sur ordonnance

Le laser cartonne chez les dermatologues, on l’utilise de plus en plus en odontologie pour les tissus des gencives, en ORL pour les problèmes de surdité, en neurologie et même en gynécologie…Cependant, c’est probablement l’ophtalmologie qui a le plus contribué à banaliser le recours aux lasers en médecine via la chirurgie de la myopie, la découpe de la cornée pour les greffes et le traitement des maladies de la rétine.

A Bordeaux, une filière Recherche et Développement, se structure justement sur cette thématique « Laser et Ophtalmologie ». Un homme a accompagné particulièrement cette montée en puissance : le docteur David Touboul, ophtalmologiste, praticien hospitalier dans l’unité du professeur Joseph Colin au CHU de Bordeaux. Depuis un master qu’il a mené en 2001 au sein de la Pala (Plate-forme d'application des lasers en Aquitaine) sur les interactions laser femtosecondes et la cornée, il a initié avec brio des passerelles entre le monde médical et les physiciens. Cela a débouché sur la création, dans le cadre du pôle de compétitivité, d’une plateforme Laser et Médecine « Alphamed » dont le pilote est l’ophtalmologie.

« Des recherches, dans le cadre du projet «Medoc», ont ainsi été menées sur la chirurgie de la cornée des animaux par la technologie laser femtoseconde. Ces travaux devraient se poursuivre, grâce à l’arrivée de l’entreprise EBC Medical qui implante sa R&D à la cité de la photonique, pour concevoir un produit de traitement de la cataracte et la presbytie chez l’homme », précise le docteur David Touboul.
Dans le cadre du projet « MicroElasto », les chercheurs de la même équipe se pencheront également sur l’utilisation d’un outil unique de caractérisation de la biomécanique oculaire pour mieux cerner l’efficacité du laser pour les maladies oculaires (kératocône, presbytie, etc). Enfin, depuis trois ans, un diplôme inter-universitaire (DIU) « laser et médecine » permet chaque année à une cinquantaine d’ophtalmologistes, dermatologues et odontologistes de se familiariser avec les technologies laser. « De ce fait, Bordeaux devient aujourd’hui, l’un des rares centres de recherche en France en pointe sur le transfert industriel des applications médico-chirurgicales du laser », conclue le docteur David Touboul.

 

Docteur David Touboul
Le docteur David Touboul : « Bordeaux devient l’un des rares centres de recherche en pointe sur le transfert industriel des applications médico-chirurgicales du laser »

Crédit photo : williamcho via photopin cc