Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Amarante Process, à la pointe du traitement des effluents viticoles

Amarante Process, à la pointe du traitements des effluents viticoles

Arnaud Massot, responsable scientifique d’Amarante Process est fier de montrer les locaux flambants neufs de l’ISVV à Villenave d’Ornon (33). C’est dans ces murs, rassemblant depuis peu tous les laboratoires et chercheurs du secteur viti-vinicole d’Aquitaine, qu’il a créé avec Fabrice Meunier, la cellule de transfert Amarante Process, au sein de l’Equipe génie des Procédés (UMR d’œnologie) dirigée par le Professeur Martine Mietton-Peuchot. Aussitôt son doctorat sur le traitement des effluents phytosanitaires obtenu, il se lance dans l’aventure : « Régulièrement, des constructeurs de station d’épuration d’effluents viti-vinicoles faisaient appel à l’Equipe Génie des Procédés pour identifier l’origine des dysfonctionnements et proposer des solutions. Le laboratoire est en effet reconnu pour son expertise par les industriels du secteur. Les demandes étant croissantes, le Pr Mietton-Peuchot m’a proposé de créer Amarante Process pour répondre à leurs demandes et pour valoriser les recherches de l’équipe sur les tests d’évaluation de la qualité de l’épuration et de l’écotoxicité des effluents rejetés. »

Et, Amarante Process, créé fin 2008, a déjà étendu ses compétences vers de la recherche/développement notamment pour les nouveaux procédés. « Même si on touche à tout dans le secteur viti-vinicole, l’objectif est toujours le même : trouver des procédés plus propres et respectueux de l’environnement ».

Amarante Process planche d’ailleurs en ce moment sur un traitement des effluents qui pourrait également permettre de reconditionner l’eau des stations d’épuration en se basant sur les connaissances des chercheurs de l’équipe.

Photo : Dr

photo credit: Pink Sherbet Photography via photopin cc

Alexandre Marsat

Voir son profil