Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

100.000 larves pour sauver l’esturgeon

100.000 larves pour sauver l’esturgeon

Nouvelle victoire pour le repeuplement de l’esturgeon européen. Après l’éclosion des première larves, dont Capsciences.net vous avez parlé l’an dernier, la station Cemagref de Saint-Seurin sur l’Isle, vient d’enregistrer un nouveau succès. Les chercheurs du Cemagref viennent en effet de donner naissance à 100.000 larves d’Ascipenser sturio, soit dix fois plus que la première tentative de reproduction artificielle de 2007.

Cette réussite a même permis de valider une nouvelle technique : le recours à du sperme décongelé car de petits lots d’œufs ont été fécondés avec succès par ce procédé. Cette cryoconservation permet d’accroître les possibilités de croisement et de garantir les reproductions futures.

Rappelons que l’esturgeon européen est aujourd’hui menacé de disparition alors qu’autrefois ce grand migrateur peuplait les côtes et les rivières de l’Europe de l’Ouest. Victime de l’intensification de sa pêche en mer et en estuaire dès le début du XXème siècle, notamment pour la fabrication de caviar, de la dégradation de la qualité des eaux, de la destruction des frayères et de la construction de barrages, l’espèce a été protégée par la France en 1982 et en 1998 par l’Europe. Aujourd’hui il reste moins de 10 000 individus, originaires uniquement du bassin de la Gironde. Cette réussite est donc une excellente nouvelle pour sa sauvegarde et son repeuplement. Rendez-vous est d’ores et déjà fixé en septembre pour l’alevinage de ces larves.

Alexandre Marsat

Voir son profil