Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

A. Benazzouz récompensé pour ses travaux sur la maladie de Parkinson

A. Benazzouz récompensé pour ses travaux sur la maladie de Parkinson

Membre du laboratoire Mouvement, Adaptation et Cognition (1) et directeur de recherche INSERM, Abdelhamid Benazzouz a reçu en Février le prix François Lhermitte de l'Académie des Sciences pour ses travaux sur la physiopathologie et la recherche de nouvelles approches thérapeutiques de la maladie de Parkinson.

Ses premières études dans les années 90 sur la stimulation à haute fréquence du noyau sous-thalamique chez le singe ont permis d’opérer de nombreux patients dans le monde, pour lesquels les effets bénéfiques thérapeutiques sont toujours stables. «  Des stimulations électriques de 130 Hertz bloquent l’activité des neurones et permettent ainsi de mieux contrôler leur fonctionnement. Il est même possible d’ajuster le voltage des stimulations afin d’adapter le traitement à chaque patient », explique le chercheur.  Une nette amélioration des symptômes moteurs cardinaux (rigidité, akinésie et tremblement) a pu être constatée. Cette méthode est d’ailleurs utilisée avec succès dans d'autres pathologies comme les dystonies, l'épilepsie, la dépression ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Abdelhamid Benazzouz et son équipe s’intéressent aujourd’hui aux mécanismes fonctionnels de cette stimulation cérébrale, ainsi qu’à l'implication des récepteurs dopaminergiques au sein des ganglions de la base dans la maladie de Parkinson.

(1) MAC UMR5227 - Université Bordeaux 2 / Université Bordeaux 1 / CNRS