Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Peut-on devenir Popeye avec les épinards ?

C’est là que j’ai compris que je ne serai jamais un sportif de haut niveau : la perspective de devenir fort comme Popeye ne suffisait pas à me convaincre de manger des épinards.

Peut-on devenir Popeye avec les épinards ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

 

Exit, donc, le dopage légal, d’autant que les épinards sont loin d’être l’aliment qui contient le plus de fer : avec 3,4 mg/100 g, ils arrivent loin derrière le son de blé (16 mg) et les lentilles (8 mg). Le mieux étant le thym (30 mg) ou les épices (jusqu’à 66,4 mg/100 g de cumin). D’ailleurs, je trouvais suspect que l’on mange du fer…

 

En fait, il ne faut pas confondre le métal en soi et le matériau « fer » que l’on trouve dans les aliments : le premier est un assemblage d’atomes de fer en une seule masse alors que le matériau fer comestible, présent dans les épinards (et donc dans le sang dont il aide à la production de globules rouges, d’où l’image que l’on peut devenir fort en l’ingérant), ne l’est que sous forme d’atomes séparés. C’est quand même plus digeste. C’est la même chose pour le magnésium ou le phosphore et pour la plupart des métaux présents dans notre corps. Notez que tout est une question de quantité : à petite dose, le zinc et le cuivre sont des oligo-éléments indispensables, tout comme le chrome, mais ils deviennent toxiques quand on les ingère à trop forte dose.

 

 

De tout temps, les métaux ont pourtant constitué un aliment à la mode, bien plus que de vulgaires épinards… De nos jours, le dernier chic est d’ajouter des feuilles ou des paillettes d’or dans certains aliments. L’argent a aussi ses adeptes. D’ailleurs, plusieurs métaux sont listés par l’Efsa l’autorité européenne des aliments, comme des compléments alimentaires, notamment l’or (E 175), l’argent (E 174), le titane (E 171, ou dioxyde de titane) et l’aluminium (E 173).

 

L’or présente l’avantage de n’avoir aucun goût et de n’être pas allergène. Ses vertus supposées d’empêchement du vieillissement sont très largement fantasmées : Diane de Poitiers en est morte. Des médecins contemporains ont analysé la dépouille de la plus belle femme de son temps (au XVIe siècle) et ont détecté des concentrations en or 250 à 500 fois supérieures à la normale. Le teint pâle qui faisait son charme était vraisemblablement dû à l’anémie qui la rongeait, puisqu’elle buvait chaque jour une solution d’or diluée pour rester jeune.

 

De son côté, l’argent est un bon désinfectant et antibactérien, contenu dans certains antiseptiques. Bref, nous sommes tous Iron Man. Certains juste un peu plus que d’autres, les sportifs russes mangeant visiblement beaucoup trop d’épinards.

 

Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest. http://www.sudouest.fr/lemag/