Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Pesticides dans le vin, Aztèques décimés par une salmonelle, virus mutant… et autres actus scientifiques

Vous avez manqué l'actualité scientifique de la semaine ? C-YourMag.net vous en propose une sélection commentée !

Pesticides dans le vin, Aztèques décimés par une salmonelle, virus mutant… et autres actus scientifiques

Dénichons « le gout des pesticides dans le vin » !

Viticulture-santé. Sécheresse dans la bouche, mal de tête, bouffée de chaleur… autant de réactions que les amateurs de vin ont tous ressenti un jour. Ces symptômes ne sont pas l’effet de la consommation du breuvage alcoolisé mais des pesticides qui peuvent s’y trouver. Ainsi, Gilles-Eric Seralini, spécialiste des pesticides et des OGM à l’Université de Caen, déjà remarqué pour son combat contre Monsanto, a traqué les traces chimiques dans les bouteilles. Après avoir isolé les pesticides, il les a mélangés dans l’eau avant de les faire goûter à des vignerons et des chefs cuisiniers.

Le glyphosate donne ainsi des picotements dans la gorge, d’autres un goût de feu de bois ou encore de pneus brûlés. Des pesticides présents jusqu’à 10.000 fois la dose autorisée pour l’eau. Ces tests, réalisés à la demande du chef cuisinier Jérôme Douzelet, ont donné naissance à un livre Le Goût des pesticides dans le vin publié cette semaine par Actes Sud.

Les eux co-auteurs expliquent comment les repérer avec des fiches explicatives. Les consommateurs et les œnologues peuvent apprendre ainsi à repérer la présence de ces substances très toxiques pour la santé.

Vous pouvez retrouver la chronique Question de choix de France Info sur ce livre.


 

Un virus mutant de la grippe pour un vaccin universel

Santé. Il est difficile de combattre le virus de la grippe saisonnière car la souche évolue d’une année à l’autre. C’est la raison pour laquelle si vous avez attrapé la grippe cette année, vous ne serez pas forcément immunisé contre la grippe de l’année prochaine. De son côté, le vaccin anti-grippal doit alors être mis à jour chaque année pour contrer cette évolution. Des mutations qui peuvent réduire l’efficacité du vaccin d’une année à l’autre.

« Mais comment faire une formule à large spectre, capable de protéger contre un grand nombre de souches différentes ? » interroge Sciences et Avenir. C’est l’objet d’une étude américaine et chinoise publiée dans Science jeudi 18 janvier 2018. Les chercheurs ont mis au point un virus mutant de la grippe « en séquençant le génome de plusieurs virus de la grippe et identifié les gènes qui leur permettent d'échapper aux premières défenses de l’organisme ». Cela pourrait permettre la fabrication d’un vaccin universel.

 

Les Aztèques décimés au XVI ème par une salmonelle

Archéologie. Les Aztèques ont subi l’arrivée des bactéries et virus arrivés avec les Conquistadors au début du XVIème siècle. Avec la guerre et l’asservissement, ce sont les explications de la disparition de cette population d’Amérique centrale. Mais comme le rappelle Le Figaro, « c'est une autre maladie, bien plus mystérieuse, baptisée «cocoliztli» en nahuatl, la langue aztèque, qui nous intéresse ici. Selon certaines estimations, 80% des populations qui avaient survécu jusque-là au Mexique auraient succombé à ce mal entre 1545 et 1550. »

Selon une étude de l’ADN, réalisée sur des dents de squelettes d’Aztèques de cette période, publiée lundi 15 janvier 2018 dans la revue Nature Ecology & Evolution, cette maladie est la fièvre typhoïde causée par une salmonelle. Cette dernière, la Salmonella enterica, a été identifiée dans les analyses génétiques.

En savoir plus.

 

 

L’université Bordeaux-Montaigne planche sur la laïcité

Débat de société. Tout au long de l’année universitaire, Bordeaux-Montaigne investit la question de la laïcité avec le cycle "Religions et Laïcité". Ce mercredi 24 janvier 2018, Olivier Dubos, spécialiste de droit public répondra à la question « la laïcité, garante de la liberté de religion ? » en rappelant que la « loi de 1905, qui n'utilise pas le terme laïcité, entend quant à elle garantir la liberté de conscience en séparant les Églises et l'Etat. Pour autant cette séparation est-elle vraiment totale ? A-t-elle les mêmes conséquences pour tous les cultes ? »

 

 

 

Alexandre Marsat

Voir son profil