Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Neandertal dévoré par des hyènes en Nouvelle-Aquitaine, araignées à queue, nouvelle langue… et autres actus scientifiques

Si vous avez manqué l'actualité scientifique de la semaine, C-YourMag.net vous en propose une sélection commentée !

Neandertal dévoré par des hyènes en Nouvelle-Aquitaine, araignées à queue, nouvelle langue… et autres actus scientifiques

Quand les hyènes des cavernes dévoraient les hommes en Nouvelle-Aquitaine

Paléoanthropologie. A Marillac-le-Franc, petite commune de Charente, les Néandertaliens avaient installé une boucherie, où ils s’attaquaient aux carcasses des proies chassées. Le site régulièrement fouillé depuis la fin des années 60 est riche en fossiles et les dents retrouvées étaient considérées comme des dents d’animaux. Mais les dernières analyses réalisées apportent un nouvel éclairage. Bruno Maureille, paléoanthropologue bordelais du laboratoire PACEA explique à France Inter : « On a pu reconnaître qu'il s'agissait de dents néandertaliennes. Elles présentaient une modification de leur forme qui les faisait ressembler à des dents de lait, à des incisives de bovidés ». Comment se sont-elles retrouvées là ? Les Néandertaliens ont été dévorés par les hyènes des cavernes mais aussi par leurs contemporains dans cette vaste boucherie… Et au scientifique d’ajouter : « nous avons proposé l'hypothèse d'une forme de cannibalisme pour expliquer la collection de vestiges humains qu'il y a dans ce gisement. »

En savoir +

 

Des araignées avec des queues poilues

Ethologie. Arachnophobe s’abstenir. Des scientifiques ont découvert une espèce d’araignée comportant une queue couverte de poil en Birmanie. Pas de crainte ou de film d’horreur en perspective. Ce sont quatre fossiles âgés de 100 millions d’années dont la découverte, publiée dans la revue scientifique Nature Ecology & Evolution, a été réalisée en analysant de l’ambre. La queue est semblable à celle d’un scorpion servait certainement à « détecter l'environnement » selon les explications données à l’AFP par l’un des découvreurs, Paul Selden de l'Institut de paléontologie et du département de géologie de l'université du Kansas. Nommée Chimerarachne yingi, elle mesure moins d’un centimètre et cette arachnide archaïque est "la plus semblable aux araignées" actuelle.

 

Les animaux bougent moins à cause de l’homme

Environnement. Une étude internationale publiée fin janvier dans Science montre que les animaux (gros ou petits) se déplacent beaucoup moins à cause de l’occupation par l’homme de l’espace (deux fois moins en moyenne). L’homme bloque les déplacements et permet aussi aux animaux de s’alimenter. L’homme attire en effet les animaux car ces derniers ont besoin de parcourir bien moins de distance pour trouver leur nourriture en étant proche des zones urbaines et agricoles que dans les espaces sauvages et éloignés des hommes.

En savoir +

 

Une nouvelle langue découverte en Malaisie sans « vendre » ni « acheter »

Anthropologie. Des linguistes suédois ont découvert une nouvelle langue dans un village du nord de la Malaisie tout près de la frontière thailandaise. Le « jedek » est pratiqué par moins de 300 personnes. L’étude publiée dans la revue scientifique Linguistic Typology explique qu’une partie du village parle le « jahai », ce qui avait laissé cette nouvelle langue à l’écart des chercheurs. Le Figaro qui a repéré cette étude explique que « le « jedek » reflète le mode de vie de cette communauté de chasseurs-cueilleurs. » Et qu’il « ne comporte pas de mots pour loi, tribunal ou pour voler, emprunter, acheter ou vendre. En revanche, la langue est riche en termes concernant le partage et les échanges. »