Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

MediSpace : quand les technologies de l’aérospatial profitent à la santé

La quatrième édition du colloque MediSpace, événement consacré aux transferts technologiques entre les secteurs aérospatial et médical, aura lieu ce 8 décembre 2016 à la Maison des associations à Mérignac. Plus de 200 participants professionnels sont attendus et un invité de marque parmi d’autres : l’astronaute Jean-François Clervoy.

Fort de 675 heures passées dans l'espace, l'astronaute Jean-François Clervoy est à l'aise lors d'un vol "Zéro G" dans l'A.310 survolant Mérignac/Bordeaux. Copyright Novespace

Saviez-vous que les établissements de santé présentent la même technologie spatiale de décontamination de l’air que la Station spatiale internationale (ISS) ? Que les prothèses sont fabriquées à partir de matériaux conçus pour les fusées, à la fois extrêmement résistants et légers ? Ou encore que l’IRM (imagerie par résonance magnétique) tant utilisée en médecine a vu le jour grâce à l’imagerie spatiale ? Depuis plusieurs décennies, la médecine profite des innovations technologiques venues de l’espace.
C’est pourquoi, la technopole Bordeaux Technowest, spécialisée dans l’essor de l’activité aéronautique et située à Mérignac, organise depuis 2012 un colloque baptisé MediSpace favorisant les passerelles existantes et potentielles entre ces deux domaines.

La quatrième édition de MediSpace aura lieu ce jeudi 8 décembre 2016 à la Maison des associations à Mérignac et réunira plus de 200 fournisseurs de technologies et donneurs d’ordres. Au programme : un village innovation réunissant les sponsors de l’événement ; des conférences dispensées par des spécialistes du Centre national d’études spatiales (CNES) ou de la clinique spatiale MEDES, à Toulouse ; une table ronde sur la formation ; des ateliers thématiques avec la participation de chercheurs.

Matériaux, outils, logiciels… les similitudes entre le secteur aérospatial et celui médical ne manquent pas. Il reste à favoriser davantage les glissements technologiques entre ces deux mondes.

 

A la rencontre de Jean-François Clervoy à Sciences Po Bordeaux

Comment se déroule la vie dans l’espace et à bord d’une navette spatiale ? L’expérience de l’apesanteur est-elle enivrante ? Quels risques représentent un vol et les travaux dans le vide, à l’extérieur de la navette ? Que ressent-on seul au milieu de l’univers ? Comment communique-t-on avec les autres spationautes présents et avec la Terre ? A quoi ressemble notre planète vue de l’espace ? En quoi consiste la préparation ?
Autant de questions que l’on pourra poser ce jeudi soir 8 décembre 2016, à Sciences Po Bordeaux, à Jean-François Clervoy, l’un des neuf astronautes français.
Spationaute européen de l’Agence spatiale européenne (ESA) depuis 1992, ce polytechnicien est aussi ingénieur général de l’armement, a piloté la navette spatiale Discovery, et réparé le télescope Hubble victime de pannes à répétitions dans l’espace. Il préside la société Novespace, filiale du Centre national d’études spatiales (CNES) implantée à Mérignac, et la seule en Europe à réaliser des vols paraboliques à bord d’un Airbus A 310 « Zéro G » reconstituant parfaitement les vols en apesanteur…
Jean-François Clervoy peut se féliciter de son parcours hors du commun et se fera un plaisir de raconter ce que quelques élus seulement ont vécu, lors de son « grand oral » à 17h à Science Po.

De quoi ravir les petits et grands passionnés et/ou curieux de l’aventure spatiale.
Vous pourrez suivre cette conférence sur le compte Twitter de C-YourMag : @cYourMag

Pour en savoir plus : le site de Sciences Po Bordeaux

 

Florence Heimburger

Voir son profil