Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Match Mexique-Allemagne : la terre a-t-elle vraiment tremblé au Mexique ?

Un tremblement de terre artificiel a été enregistré au moment du but mexicain contre l’Allemagne. Il aurait été produit par les sauts des supporters mexicains dans la capitale Mexico. Mais pour des sismologues, il s’agit d’un vrai séisme…

Match Mexique-Allemagne : la terre a t’elle vraiment tremblé au Mexique ?

Le foot nous ferait déplacer des montagnes. Il n’y a qu’à voir la quantité de bière consommée, les écrans plats achetés et les abonnements aux chaînes privées.
Tout le monde vit à l’heure du mondial pendant un mois. Même celles et ceux qui ne savent pas où une faute donne lieu à un penalty (« un quoi ? »).
Alors entendre que les sauts et les applaudissements du but mexicain contre cette malheureuse équipe d’Allemagne a créé un séisme est largement crédible. Du moins dans cette période où nos neurones jouent aussi au ballon.

Eh oui, le dimanche 17 juin Hirving Lozano ouvre le score à la 35eme minute contre la Mannschaft. Les habitants de la mégapole de Mexico sautent autant qu’ils crient de joie. Les milliers de supporters rassemblés au Zocalo, la Place centrale de Mexico vont déclencher un rare phénomène. 

A ce moment là, les sismographes de la capitale mexicaine enregistrent un tremblement de terre artificiel, via l'Instituto de Investigaciones Geológicas y Atmosféricas (IIGEA). 
Interrogé par LeMonde.fr, un sismologue de l’Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg, Jérôme Vergne, explique que ces micro-séismes ne sont pas rares : « Ce qui a été observé, c’est une vibration du sol, liée à un mouvement de la foule qui s’est mise à sauter de manière cohérente. On a déjà observé de tels phénomènes en France, notamment lors de la finale du Top 14 à Clermont-Ferrand, le 6 juin 2017. »

Le service Checknews de Libération enfonce le clou après avoir contacté le directeur de l’IIGEA. Ce dernier « fait la différence entre les activités de sources géologiques et artificielles. Les séismes artificiels sont le plus souvent causés par des explosions ou des moteurs très puissants. Et donc aussi des mouvements de foule. »
Et pourtant, tout cela est faux… 
 


Deux séismes d’un magnitude de 2,6 et 2,7

Le tweet de l'Instituto de Investigaciones Geológicas y Atmosféricas avait pourtant suscité une véritable info virale pour les titres de presse du monde entier et les réseaux sociaux. 

 

Le démenti du Service de sismologie national (SSN) a fait moins de bruit. Pour ses sismologues, c’est en fait deux (vrais) tremblements de terre de magnitude 2,6 et 2,7 qui ont été ressentis dans cette région soumise à une activité sismique très forte. 
D’ailleurs ces deux petits séismes ont été enregistrés à 10h24 et à 12h01. Le but, lui a été marqué à 10h35, heure de Mexico.
C’est une erreur d’interprétation des résultats qui est à l’origine de cette fausse information. La trace d’un tremblement lié à une activité humaine est longue sur un sismomètre à l’inverse d’un tremblement de terre. Or ce qui a était enregistré à Mexico était bien secousse courte comme pour tout tremblement de terre.
Voilà comment un mythe s’écroule. 
 
Le seul vrai séisme incontestable c’est l’élimination de l’Allemagne par la Corée du Sud. 
 
 

Alexandre Marsat

Voir son profil