Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Les yeux changent-ils de couleur ?

Ah ! les bonnes blagues de l’école primaire ! Dont le fameux « yeux marron, yeux de cochon » servi par les rares yeux bleus, qui marquaient ainsi la distinction de leur couleur. D’ailleurs, dans l’Antiquité, c’était plutôt le contraire : une femme aux yeux bleus était considérée comme étant de moeurs légères. Ce n’est guère plus malin, mais ça compense.
 

Les yeux changent-ils de couleur ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

D’ailleurs, dans l’Antiquité, c’était plutôt le contraire : une femme aux yeux bleus était considérée comme étant de moeurs légères. Ce n’est guère plus malin, mais ça compense.

Cela étant, si l’on a les yeux bleus, c’est qu’il manque quelque chose : la mélanine. C’est en effet ce pigment, omniprésent dans le corps humain (peau, cheveux, poils…), qui donne sa couleur aux yeux. Mais, à la naissance, il est absent, du moins chez les bébés blancs.

C’est ce qui donne cette indéfinissable couleur, entre le gris et le bleu, qui est la couleur « naturelle » de l’iris, du moins en profondeur,  puisque la couche superficielle est transparente.

Mais, après la naissance, un programme de pigmentation de l’oeil s’engage, qui va développer en plus ou moins grande quantité la mélanine sur la couche superficielle pour arriver à la couleur définitive entre 6 mois et 3 ans, en fonction de la rapidité de la production.

En résumé, plus il y a de mélanine, et plus elle est implantée densément, plus les yeux seront foncés, les yeux bleus étant dus à une faible quantité de ce pigment. Les yeux vraiment verts sont exceptionnels, parce qu’ils font appel à un autre pigment, le guanocyte.

 

Nuances

L’enfance est la seule fois où l’on change réellement de couleur d’yeux. Mais certains estiment que leurs yeux ont des tons variables. Le plus souvent, il s’agit d’une légère nuance : un peu plus verte ou un peu plus marron, un peu plus bleue ou un peu plus grise. En fait, ce n’est pas vraiment l’oeil qui change de couleur, celle-ci étant définitive, mais la manière dont la lumière s’y reflète : en fonction de son intensité, de sa couleur, la teinte qui est renvoyée peut varier. C’est follement romantique mais surtout terriblement scientifique. À la limite, certains facteurs peuvent influencer la couleur de l’iris (pression sanguine de l’oeil, alimentation, parfois) mais c’est très marginal. Si réellement vous changez de couleur, préparez-vous à avoir des cornes : seul le renne voit ses yeux passer du brun l’été au bleu l’hiver. Un changement exceptionnel dû à des cellules du fond de l’oeil qui se multiplient à l’arrivée de l’hiver. Avec des yeux bleus, le renne voit mieux les mouvements  dans la pénombre hivernale du Grand Nord, mais sa vision devient moins précise. Aussi ses pupilles redeviennent-elles marron l’été. Dommage qu’il n’ait pas la coquetterie d’assortir son pelage.