Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Les enfants, radars à conneries… Bonnes vacances !

Et voilà, alors que l’on entend partout que les ados et les jeunes peuvent tout croire à cause des réseaux sociaux et sont facilement manipulables, des chercheurs ont décidés d’utiliser les gosses pour trouver les erreurs. Ou plutôt savoir reconnaître ce qui est trop gros (disons débile) pour être sérieux.

Les enfants, radars à conneries… Bonnes vacances !

Vous savez tous ces posts qui sont partagés sur Facebook et deviennent viraux en peu de temps et qui deviennent des vrais phénomènes de société.

Il y a deux semaines, j’ai râlé contre cette recherche scientifique qui a été nécessaire pour démontrer qu’un aliment tombé par terre est bien contaminé par les bactéries, même s’il reste moins de cinq secondes au sol

Et la semaine dernière, la rubrique science du Monde a dû démonter un par un « les arguments pseudo-scientifiques du régime paléo ».

Des sortes de news types Gorafi.fr, mais dont les auteurs veulent vraiment que le sujet soit pris au sérieux, qui sont très fréquentes ! La plupart du temps ces « infos » concernent la santé, bien plus virale que d’autres thématiques.

Forcément, ce seraient les jeunes qui, assez naïfs, tomberaient dans le panneau sans vérifier la source, parce qu’ils l’ont vu sur leur réseau social favori… Il suffit de balayer son mur pour voir que ceux qui partagent et relaient l’info...sont bien plus vieux !

Fort de ce constat, des scientifiques ont mis au point une méthode pour détecter toutes les manipulations et fausses études qui traînent ici ou là.

Slate qui a déniché l’expérience sur vox.fr explique que la méthode « vise à enseigner aux plus jeunes à décrypter eux-mêmes les informations de santé, et débusquer charlatans, faux médicaments miracle, assertions sanitaires foireuses et conflits d'intérêts. L'expérience est pour l'instant menée auprès de 15 000 enfants en Ouganda par Collaboration Cochrane, un réseau mondial qui s'est fixé pour mission d'améliorer la prise de décisions en matière de santé. »

Ou quand ce sont des enfants qui débusquent les conneries de leurs aînés !

 

Photo credit: tincon TINCON - Tag 2 via photopin (license)