Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Les curiosités de l'actualité scientifique #15

Si vous avez manqué l'actualité scientifique de la semaine, C-YourMag.net vous en propose une sélection commentée !

Les curiosités de l'actualité scientifique #15

Les enfants absorbent 4 fois plus de bactéries que les adultes

Santé. Des chercheurs de l’université américaine de Purdue ont mis au point un « robot-enfant ». L’objectif ? Mesurer la quantité de bactéries, pollen, cellules et autres matières biologiques que les enfants absorbent en rampant sur les sols de la maison. Le résultat est sans appel : en rampant, ils remuent ces matières et en absorbent quatre fois plus que les adultes. Mais comme le rappelle Le Monde : « l’exposition aux microbes et aux particules porteuses d’allergènes jouent un rôle important dans le développement et la protection contre l’asthme et les maladies allergiques. » A voir en vidéo ici.

 

Série TV : des œuvres de musée prennent vie

Histoire de l’art. Avec des saynètes absolument décalées, Arte propose de (re)découvrir des célèbres toiles exposées dans les plus grands musées. Pour comprendre ces tableaux, les personnages prennent vie. Comme ce couple de paysans (un père et sa fille) en pleine scène de dispute sur leur tête d’enterrement (American Gothic de Grant Wood).

On doit le scénario de ces courts de deux minutes à Fabrice Maruca, l’auteur de la Minute vieille. A voir tous les soirs sur Arte jusqu’au 4 mars ou ici.

 

Plongée dans les découvertes archéologique de la LGV Tours-Bordeaux

Archéologie. L’Inrap vient de publier un atlas multimédia qui permet de voir toutes les découvertes archéologiques réalisées lors du chantier de la construction de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux. Tout au long des 108 communes traversées, ce n’est pas moins de 400 archéologues qui ont fouillé 3000 hectares. Au total, ce sont 350 sites qui ont été fouillés dont les plus anciens datent du paléolithique, il y a 400.000 ans.

 

 

Un satellite de 30 centimètres pour observer une exoplanète

Espace. Le CNRS a lancé son premier nanosatellite vendredi 12 janvier 2018. PicSat, un satellite composé de 3 cubes de 10 centimètres de côté a été placé en orbite pour observer l’exoplanète Beta Pictoris b. Sylvestre Lacour explique dans le Journal du CNRS : « Une mission spatiale classique s’étale sur environ trente ans, soit presque l’intégralité de la carrière d’un chercheur. Cela peut être très frustrant. Grâce à la miniaturisation des instruments que l’on peut y embarquer, les nanosatellites offrent une alternative nettement plus rapide et beaucoup plus économique. »