Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Les amis : secret de la bonne santé !?

Le proverbe « l’argent ne fait pas le bonheur » est en passe d’être remplacé par « les amis font la bonne santé ».

Les amis : secret de la bonne santé !?

Bon, s’il est aussi pertinent que le premier, cela ne devrait pas durer très longtemps. Pourtant, c’est le résultat d’une longue, très longue, étude scientifique qui tend à le prouver. C’est le célèbre professeur d’Harvard Robert Waldinger qui a dévoilé les résultats de la Grant study menée depuis 1938 auprès des étudiants d’Harvard et d’un quartier pauvre de Boston. Au total, 724 personnes sont suivies depuis 78 ans.

Dans la conférence Ted, le directeur de cette recherche indique : « Mais si on pouvait regarder des vies entières alors qu'elles se déroulent au cours du temps ? Et si on pouvait étudier les gens depuis leur adolescence jusqu'à leurs vieilles années pour voir vraiment ce qui maintient les gens heureux et en forme ? »

Le résultat ? Avoir des amis rend donc heureux et en bonne santé. Une phrase slogan prête à tous les buzz. Forcément.

 

Mais bon, si on réfléchit, on se dit qu’évidemment avoir des amis, avoir le moral cela permet d’être heureux. C’est un peu bateau comme lien causal. Non, je ne fais pas de raccourci. Citons Robert Waldinger : « les connexions sociales sont très bonnes pour nous et la solitude tue. (…) Expérimenter la solitude est toxique ».  Bon, moi de mon côté, je ne connais personne qui, seul, isolé et déprimé est … heureux.

On se doute aussi, à force de le lire partout, que le moral permet d’avoir une bonne santé. La force du mental… Le directeur poursuit dans sa conférence Ted : «  Les gens qui étaient les plus satisfaits dans leurs relations à 50 ans étaient ceux en meilleure santé à 80 ans. Et les relations complices réussies semblent nous prévenir de quelques-uns des aléas du vieillissement. »

C’est magnifique, ça donne envie d’être de bonne humeur et même d’arrêter de râler.  Mais on ne connaît toujours pas le lien entre moral et santé.

Encore 78 ans de recherche ?

Cela me donne encore le temps pour d’autres râleurs…

 

Crédit photo