Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Le T.Rex n’aurait pas pu rattraper un homme au sprint

C’est un mythe qui s’effondre. Si le T.rex n’est pas le plus grand des dinosaures, il est quand même le plus connu et surtout le plus redouté.

Le T.Rex n’aurait pas pu rattraper un homme au sprint

 

La saga Jurassic Park y a évidemment beaucoup contribué. Imaginez un seul instant que l’homme puisse croiser le théropode et c’est steak tartare party. Certes, côtoyer les dinosaures ne peut être qu’un étrange cauchemar. Pourtant, une équipe de scientifiques de l’Université de Manchester s’est penchée sur le combat entre un homme et un T.Rex.

 

Pour rappel, le dinosaure faisait une douzaine de mètres de long et 4 tonnes sur la balance. Même si ses deux pattes avant raccourcies lui donnent un aspect ridicule, la soixantaine dents aiguisées du carnivore forcent le respect…

 

Dans Jurassic Park, les meutes de Tyrannosaurus Rex chassent comme des lions affamés, se retournant et bondissant vers leur proie après un rapide sprint. Pour ces scientifiques anglais, la morphologie du dinosaure ne lui permettait pas de sprinter à moins de se briser les os. « S’il s’était mis à passer d’une marche rapide à un sprint, ses jambes se seraient brisées sous le poids de son corps », relève la BBC News relayée par Courrier International.

 

Alors, est-ce une nouvelle approche scientifique un peu bancale dans la filmographie du T.rex ? Non, les scénaristes se sont appuyés sur les précédentes études qui faisait du T.rex un animal très véloce. Citant le paléontologue Steve Brusatte Courrier International : « Le tyrannosaure n’en était pas moins un prédateur redoutable, mais la vitesse ne faisait pas partie de ses armes. Il comptait sur sa force brute, et non sur ses talents de sprinter. » Sinon, dans vos cauchemars, vous savez comment échapper au T.rex : offrez-lui un sprint pour le voir s’effondrer.