Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Le sourire n’est pas fait pour les mannequins

C’est LA question que l’on s’est certainement tous posé un jour. Les mannequins sont séduisantes, charmantes ou les deux, mais pourquoi font-elles la gueule ? C’est incroyable, elles sont là sur le podium, arrivant à mêler la nonchalance et la marche rapide.

Et elles s’astreignent à ne pas sourire. Le regard dans le vague, les yeux n’exprimant que tristesse ou pseudo colère. 
Alors, Elise van der Laan, doctorante de l’Université d’Amsterdam a décidé de réaliser sa thèse sur cette question. Pour son étude « Why fashion models don’t smile. Aesthetic standards and logics in the field of fashion images, 1982-2011 », elle a passé en revue pas moins de 13.000 images publiées dans une dizaine de magazines entre 1982 et 2011.

C’est Baptiste Coulmont, sociologue, à l’Université Paris VIII qui nous révèle cette pépite sociologique dans les colonnes de la rubrique carte blanche du Monde.



Première hypothèse : la mode toujours à la pointe de nouveautés a décrété que le sourire n’est plus à la… mode. Il serait même daté ! Il est plus exactement le symbole des années 80. Bon ok.
Pire, pour écarter toute tentative de sourire, les rois de la mode ont décidé qu’il est vulgaire. Le sociologue pointe ainsi qu’« il est toujours plus fréquent dans les magazines populaires (Cosmopolitan) que dans les véritables magazines de mode (Vogue). Elise van der Laan a observé le travail des photographes et des modèles de plusieurs de ces magazines. " Ne me fais pas un sourire Cosmo, tu dois avoir l’air en colère " , disent en substance les uns. " Sois naturelle, fais-moi un beau sourire, tu dois avoir l’air détendue, c’est pour Modes & travaux "  demandent les autres. »

Le couperet est tombé : « Faire la gueule, c’est être high fashion . Sourire, c’est ressembler au mannequin du catalogue de La Redoute. »
On peut rassurer en se disant que les pros de la profession considèrent que le sourire fait naturel.
Et forcément le troisième argument de cette « culture » in ne tarde pas : le sourire est une marque de non professionnalisme ! Eh oui, nous, on prend notre plus beau sourire sur les photos de familles, les selfies entre potes et même les photos de classe.
Alors, le top model, le vrai doit faire la gueule pour se démarquer de cette vulgate, du bas-peuple qui a toujours le sourire aux lèvres à la vue d’un appareil photo.
Ainsi, seulement 33% des mannequins sourient dans les mag.
Le sociologue en tire une conclusion toute sociologique : « les statistiques font émerger les règles du comportement. Il y a une logique de l’esthétique, et elle est sociale et professionnelle. »

 

Crédit photo : Morgan Sessions