Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

A l'assaut du château de Langoiran

Construit au XIIIe siècle, mêlé aux luttes entre Roi d’Angleterre et Roi de France, le château de Langoiran, situé sur la rive droite entre Bordeaux et Langon, fut l’une des forteresses prestigieuses durant le Moyen Âge. Les élèves de Monségur, guidés par l’ancien instituteur Robert Bibonne, ont arpenté ses vestiges, de la basse-cour à la haute-cour et sa petite chapelle, jusqu’à la magnifique terrasse surplombant la vallée. 

Le château de Langoiran en Gironde

Dossier réalisé par deux classes de 5e du collège Eléonore de Provence de Monségur avec l’aide de leurs professeures Sophie Andrieu (anglais), Elodie Chollet (français), Vanessa Rolland (arts plastiques) et de la journaliste Marianne Peyri dans le cadre de « Sciences en collège » (Partenariat Cap Sciences-Conseil général de la Gironde).

 

Ce château est situé sur une colline, en Gironde, à environ 30 minutes de Bordeaux, sur la rive droite de la Garonne. Il a été construit en hauteur comme beaucoup de châteaux à cette époque. La hauteur apporte beaucoup d’avantages : voir de loin d’éventuels attaquants et prévoir une attaque mais aussi dominer les paysans et les passagers de grand chemin. 

Pour pouvoir mieux se défendre des assaillants qui attaquent du haut de la colline, le seigneur a fait construire un grand donjon.

Gulhem, Mathis, Anaelle, Lucas, Marylou, Léna, Nina. 

 

 

Les châteaux servaient à loger les seigneurs. Ils servaient à montrer la puissance de leurs occupants. Le château de Langoiran a été construit à la fin du XIIIe siècle par la famille d’Escoussans. Pendant le Moyen Âge, le roi de France fait construire des châteaux partout en France pour mieux défendre son pays. Au début, le château servait principalement à la défense, c’est pour cela que l’on trouve des meurtrières. A la Renaissance, le château s’est modernisé, il est devenu plus confortable grâce notamment à l’élargissement des fenêtres. Le château, qui est resté en ruine 350 ans, a été racheté en 1972 par un particulier, Robert Bibonne, et il est géré par l’association des Amis du Château, qui a entrepris de le rénover et maintenant il y a même des chambres d’hôtes.

Gulhem, Mathis, Anaelle, Lucas, Marylou, Léna, Nina. 

 

A l’époque les châteaux étaient situés près des fleuves et des rivières comme le château de Langoiran sur cette photo avec la Garonne au loin. Ceux-ci étaient construits près des fleuves car autrefois le transport de marchandises se faisait par bateau, donc c’était très pratique. Le paysage d’aujourd’hui n’est plus le même qu’autrefois où il y avait des champs de blé et de la culture de légumes. Les vignes étaient situées non pas dans la plaine mais sur les coteaux. Il n’y avait pas autant de forêts (notamment celle des Landes située en arrière-plan) mais plutôt des champs et des bosquets. Le paysage était donc très différent d’aujourd’hui. En face, nous pouvons observer le château de Portets. 

Gulhem, Mathis, Anaelle, Lucas, Marylou, Léna, Nina. 

 

 

A l’époque, la basse-cour était située juste après l’entrée du château dès que l’on passait la herse. La basse-cour était l’endroit où l’on y stockait des céréales. Il y avait aussi les animaux, dont la volaille qui y circulait, ce qui a donné le nom de basse-cour. Les artisans y travaillaient comme par exemple des forgerons.

Noam, Benjamin, Gabriel, David

 

 

 

 

Nous voyons à l’entrée du château le petit coin où sans doute l’on conservait, dans des sillons troués dans la roche, à l’abri des animaux, la nourriture (les céréales, le froment et du blé, tout sauf du maïs qui n’était pas encore cultivé à l’époque en France...). La base de l’alimentation était le blé. Les gens au Moyen Âge mangeaient aussi de la volaille, du lard et des œufs. Il n’y avait pas d’élevage de viandes comme aujourd’hui, par manque de place ; les champs étant en jachère et les gens en consommaient peu.

Noam, Benjamin, Gabriel, David

 

 

On trouve également un puits dans la basse-cour, de 32 m de profondeur, creusé dans la roche. Il a fallu 100 000 brouettes de terre sortie lors de fouilles archéologique, pour découvrir le puits. On y a trouvé des monnaies, des poteries, un crâne de femme….

Noam, Benjamin, Gabriel, David

 

 

 

 

 

 

Le donjon du Château de Langoiran est le plus large d'Aquitaine avec ses 17 mètres de diamètre, mais il n'est pas le plus haut. Il date du XIV e siècle et possédait  trois salles octogonales. 

Alban, Guillaume, Samuel, Yann, Baptiste, Marius

 

 

 

 

 

 

Ceci est l'intérieur du donjon situé dans la partie seigneuriale du château. La partie basse du donjon est actuellement en rénovation. Avant, c'était la salle des gardes. Au deuxième étage, il y avait la salle de réception et, au troisième étage, il y avait les chambres des seigneurs. Notre guide Robert Ribonne nous a expliqué qu’il y avait des bancs en pierre dans la chambre de la reine où sans doute elle guettait le retour de la guerre de son seigneur. Il nous a aussi signalé la présence de cheminée dans la salle des gardes.

Alban, Guillaume, Samuel, Yann, Baptiste, Marius

 

C’est un escalier à vis ou en colimaçon. Il se trouve à l’intérieur du donjon et tourne autour d’une colonne de pierre. Les escaliers en colimaçon sont beaucoup utilisés au Moyen Age car un chevalier qui se trouve au-dessus dominera l’attaquant qui sera en position de faiblesse.

Les escaliers du donjon relient la salle des gardes à la chambre royale en passant par la grande salle du château. Les pierres de cet escalier sont constituées de mâchefer et sont soudées à la chaux car le béton n’existe pas au Moyen Age.

Dans certains recoins, nous pouvons retrouver de petites inscriptions sur les murs témoignant du quotidien de l’époque. Le tailleur de pierre est un artisan essentiel au Moyen Age pour la construction de bâtiments. Il était payé à la tâche selon l’avancée des travaux. Il taillait la pierre à la main, avec un burin et un ciseau contrairement à aujourd'hui, il n'utilisait pas des machines, ce qui rendait le travail long et dur. 

 

Alban, Guillaume, Samuel, Yann, Baptiste, Marius

 

La chapelle mesure entre 25 et 35 m2. On y célébrait la messe, les mariages, les baptêmes… Elle est située dans la haute cour du château à côté du donjon. On y accède depuis la basse-cour par un escalier. Le verrou de la porte a été construit quand Louis XIV avait 8 ans, il y a donc 350 ans. Sur le toit de la chapelle, il y a des créneaux et des tuiles. 

Manon, Lomane, Julie, Colyn, Solène, Léane, Pauly

 

 

 

 

 

Au Moyen Âge, le christianisme occupe une place majeure. La chapelle du château de Langoiran date du XIII et XIVe siècle. A l’époque, les superstitions sont très présentes. Au pied du château, coule une source à laquelle on attribuait le pouvoir de guérir les yeux. Au centre de la chapelle, on trouve, sur le mur, une peinture du Christ en couleur assez récente. On peut voir le Christ avec un trou au côté droit.

Manon, Lomane, Julie, Colyn, Solène, Léane, Pauly

 

 

 

Dans la chapelle, on ne trouve pas ou peu de vitraux. Il n'y en a que deux, ils sont en forme de losange. Sur le haut du vitrail, il y en a un qui représente le blason de la famille qui a fait construire le château. Il est degueule et or. Le deguele est l'ancêtre du rouge. Le blason se situe au-dessus des deux plus grands vitraux dans un petit cercle. Ils ont été faits en verre soufflé. A l'intérieur il reste des bulles d'air et les verres sont assemblés avec des baguettes de plomb.

Manon, Lomane, Julie, Colyn, Solène, Léane, Pauly