Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Jules Chambrelent (1817-1893)

Inspecteur général des Ponts & Chaussées ayant continué l’œuvre de stabilisation des dunes initiée par les frères Desbiey et ensuite par Nicolas Brémontier

Portrait de Jules Chambrelent

François Jules Hilaire Chambrelent est né à Saint-Pierre en Martinique le 17 février 1817 et mort le 13 novembre 1893 à Paris.

De retour en France, il entra au célèbre collège de Sorrèze, dans le Tarn, où il se fit remarquer par son attrait pour les mathématiques. A 17 ans il fut reçu à Polytechnique. Il entre ensuite aux Ponts et Chaussées puis devient ingénieur à Périgueux. En 1840 il est nommé en Gironde et sera affecté dans le secteur du Médoc et des Graves. Il eut la charge de s’occuper de la construction du phare d’Arcachon et de la fixation des dunes aquitaines.

Il continua l’œuvre de Brémontier en augmentant la plantation de palissades de planches (ganivelles) qui ont permis de stopper l’avancée du sable apporté par les effets conjugués du vent et des marées. Ces travaux ont nécessité des voyages fréquents que Chambrelent effectuait en voiture à cheval d’Arcachon à Bordeaux. En traversant des grandes plaines insalubres, il s’aperçut qu’il y avait des zones où la végétation était superbe et variée. Chambrelent chercha donc à comprendre pourquoi deux régions voisines pouvaient être aussi différentes. Il pensa que cela provenait de la configuration du terrain. Les terrains fertiles se trouvaient dans des zones où l’eau ne stagnait pas, permettant ainsi la germination des graines au printemps. Il supposa que la solution serait de drainer l’eau des zones inondées afin d’assécher la lande.

Chambrelent proposa donc de creuser des fossés légèrement inclinés afin de permettre à l’eau de s’écouler naturellement. Personne ne voulant lui donner crédit, il acheta un domaine de 500 hectares sur lequel il expérimenta son idée. Six ans plus tard, il montra la plantation de pins et de chênes qu’il avait cultivés. Ce fut un triomphe. En juin 1857 les pouvoirs publics ont promulgué une loi instaurant l’assainissement et le boisement de l’Aquitaine suivant les préconisations de Chambrelent. Les travaux qui furent réalisés ont asséché naturellement la lande et la plantation des pins maritimes ont permis de constituer la forêt des Landes telle qu’on la connait aujourd’hui.

Par la suite Chambrelent a obtenu tous les honneurs qu’il méritait, chevalier puis officier de la Légion d’honneur, ingénieur en chef à Bordeaux, inspecteur général des Ponts et Chaussées, membre de l’Académie des sciences et de la Société nationale d'agriculture.

Il comprit que son œuvre était menacée par le fléau que représentait l’incendie. Durant les dernières années de sa vie il s’est employé à faire aboutir un projet de loi permettant de préserver du feu la forêt des Landes.

Il eut quatre fils, dont Alphonse qui participa à la construction du funiculaire du pic du Jer à Lourdes.

Œuvres : Les Landes de Gascogne : leur assainissement, leur mise en culture, exploitation et débouchés de leurs produits, Paris, Baudry et Cie, 1887, 125 p.

              La stabilité des dunes du Golfe de Gascogne et les dangers dont elles sont menacées (Comptes rendus de l’Académie des Sciences, t. CXIV, p. 883)

              Des effets de la gelée et de la sécheresse sur les récoltes de l’année 1892 et des moyens tentés pour combattre le mal (Comptes rendus de l’Académie des Sciences, t. CXV, p. 92)

Dates importantes concernant la fixation des dunes et l’assainissement des Landes de Gascogne

1713    Premiers semis de pins réalisés par Amadieu et François de Ruat dans les landes à la Teste de Buch

1774    L’abbé Desbiey présente un mémoire sur l’arrêt de l’incursion des sables sur les côtes aquitaines

1770-1809 Brémontier fait des essais de fixation des dunes en forêt de la Test de Buch

1786    Le contrôleur des finances accorde un 1er crédit de 50000 livres pour lancer les travaux de fixation des dunes

1785    Ouverture du canal des étangs

1810    Napoléon 1er décrète l’ordonnance de la fixation des dunes

1854, 1857, 1860 Lois d’assainissement et de mise en valeur des landes

1850-1882 Essais d’assainissement des Landes par Chambrelent à Cestas

1855    Enchanté par les travaux de Chambrelent, Napoléon III acquiert un vaste territoire inculte pour l’assainir et le cultiver

>>> Site