Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

E-santé : trois jours de marathon avec le Hacking Health de Bordeaux

Le prochain hackathon santé, le Hacking Health, a lieu à Bordeaux en cette fin de semaine, le 21 au 23 octobre 2016. Coup de projecteur sur un évènement à la croisée des chemins entre la santé et la technologie. Hacka-quoi déjà ?

Le hackathon de Bordeaux aura lieu du 21 au 23 octobre

Ce n’est ni une nouvelle danse des rugbymans néo-zélandais, ni un nouvel art martial asiatique. Le hackathon est un événement rassemblant différents professionnels qui font le pari de développer une idée de projet et d’aboutir à un prototype viable sur un temps court, généralement deux ou trois jours. Bref, un marathon de la création technologique.

Le hackathon sur la santé, le Hacking Health, se déroule à l’Athénée municipale de Bordeaux du 21 au 23 octobre 2016. Des designers, des développeurs, des ingénieurs et des chefs d’entreprise seront présents, mais aussi des juristes, spécialistes des données de santé, et des professionnels de santé : médecins, kinés, infirmières, aides-soignantes, ostéopathes, etc. Première étape : la présentation de leurs idées sur une plateforme en ligne, puis devant une assemblée le vendredi 21 octobre. Ils formeront ensuite des équipes hétérogènes de 7 à 8 personnes réparties sur quinze à vingt projets. ils auront deux jours pour les développer.

Travailler en équipe jusqu'à tard dans la nuit

Ce qui ressort de ces journées et de ces nuits de travail intense sont des applications pour smartphone, des sites internet, des objets connectés et plus rarement des outils de communication entre professionnels de santé. Tous lClément Goehrs, organisateur du hackahon santées projets seront présentés le dimanche 23 octobre devant l’assistance et le jury qui décerne des prix. Il ne s’agit pas de venir avec un powerpoint et une idée vaseuse. « Il faut avoir réfléchit à l'aspect design et à l'aspect usage, explique le principal organisateur, Clément Goehrs. Il faut arriver avec des éléments à présenter : pour une application, les premiers écrans et le schéma utilisateur; pour un site web, une première maquette; pour un objet connecté, un premier prototype. » 


Une région leader en e-santé

Le jeune médecin du CHU de Bordeaux, qui effectue des recherches en informatique appliqué à la santé, est particulièrement convaincu par ce projet depuis qu’il déjà a participé à un Hacking Health à Strasbourg il y a un an et demi. Si c’est bien la conviction de cet interne qui a permis d’importer le concept à Bordeaux, il est presque naturel que la ville accueille l'évènement. Le bassin aquitain a en effet des airs de premier de la classe en matière de e-santé. Leader dans le domaine des TIC Santé, il concentre d'ailleurs plus de 50 % des effectifs de la filière nationale. 

Mais l’innovation en santé, même dans le bassin aquitain, reste un challenge. La plupart des médecins, dont la moyenne d’âge nationale est de 52 ans, ne sont pas nés avec une tablette dans les mains. Peu formés, ils sont souvent largués par ces nouvelles technologies. Pourtant, la santé d’aujourd’hui, avec ses patients qui vieillissent et ses longues maladies, a besoin de ces innovations. Clément Goehrs place d’ailleurs beaucoup d’espoirs dans ce hackathon. "Les projets se transforment rarement en start-up mais ils continuent souvent à vivre. D'une manière générale, les gens ressortent avec une nouvelle vision de ce qu'ils peuvent réaliser." Un bouillon de culture qui a de quoi faire changer les mentalités et faire émerger de nouvelles idées. 

 

Crédits photo : DR