Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Des lignes et des trous à l’échelle du cheveu

Des lignes et des trous à l’échelle du cheveu

L’usinage mécanique industriel a du mouron à se faire. Le laser, timidement mais sûrement, ringardise les traditionnelles perceuses, graveuses, rainureuses… Depuis cinq ans, une entreprise pessacaise, Eolite Systems, a justement investi ce créneau de l’usinage laser. Lancée par deux ingénieurs opticiens, François Salin et Philippe Métivier, cette start-up conçoit des boîtiers en métal de la taille d’une grosse boîte à chaussures remplie de pièces optiques, de miroirs, lentilles, cartes électroniques et reliée par des câbles à un générateur et un refroidisseur.

Avoisinant les 50 000 euros l’unité, ces boîtiers jouent dans la cour de la haute technologie de lasers à fibre de forte puissance. « Leur conception est basée sur une innovation universitaire et brevetée qui consiste à utiliser une fibre optique spéciale permettant d’usiner plus vite et de percer des matériaux plus épais » explique François Salin, ancien directeur par ailleurs du Celia, Centre lasers intenses et applications et de la plate-forme de transfert technologique PALA.

Forte de cette technologie, Eolite Systems commercialise ainsi ses produits à des fabricants de machines-outils allemands et asiatiques. « Ils utilisent nos boîtiers pour le gravage de lignes aussi fines qu’un cheveu sur des panneaux solaires ou, dans la micro-electronique, pour le perçage de micro-trous sur des cartes électroniques équipant des ordinateurs ou téléphones portables. Sans compter des marchés plus exotiques comme la découpe de diamants ou le taillage de saphirs dans la fabrication de lampes led » énumère François Salin.

Employant 25 ingénieurs et techniciens, Eolite Systems, bien qu’encore non bénéficiaire, prend peu à peu son rythme de croisière et mise sur un marché en croissance de 10 % chaque année. Le fait est que, dans le paysage aquitain du laser, cette start-up se démarque en tout cas comme l’une des rares sociétés à oser se frotter au marché industriel pur et dur du laser.

http://www.eolite.com