Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Comment la Garonne peut-elle éclairer Bordeaux ?

«Rien ne se perd, […] tout se transforme ». La phrase de Lavoisier vaut aussi pour la Garonne, et surtout l’énergie que les courants sont capables de produire. Mais, pour cela, il faut être un peu ingénieux.

Comment la Garonne peut-elle éclairer Bordeaux ?

FLÂNEUR DES SCIENCES

C’est le pari qu’ont fait Marc Lafosse et Jérôme Cougoul dès 2007. Les deux amis, diplômés en océanographie, ont créé la société Énergie de la Lune dans le but d’installer une ferme hydrolienne au niveau du pont de pierre et de démontrer la puissance des flots du fleuve à Bordeaux. Le lieu est stratégique. Ici, les touristes se font régulièrement surprendre quant au sens du courant du fleuve devant les tourbillons qui naissent au pied des piles. À ce niveau, la profondeur perd 10 mètres, passant d’une moyenne de 17 mètres à 10 mètres. La force du courant est presque doublée. Selon les études réalisées, la Garonne a en effet une force de courant qui dépasse les 1 mètre/seconde sur 80 % du temps. Au niveau du pont, il peut atteindre les 3,50 m/seconde. À cet endroit, cela en fait le fleuve le plus puissant d’Europe. L’énergie produite pourrait couvrir 20 % de l’éclairage public avec ses 4,8 gigawatts/heure minimum restitués.

 

Le gisement bordelais reconnu

France énergies marines labellisée dès 2012 comme Institut d’excellence en matière d’énergies décarbonées (IEED) a sélectionné cinq sites d’essais pour les secteurs houlomoteur, éolien offshore flottant, hydrolien, hydrolien estuarien. Ils ne se sont pas trompés en choisissant Bordeaux pour tester et optimiser les hydroliennes et en confiant l’exploitation scientifique du site à Énergie de la Lune jusqu’en 2021. Ledit Site expérimental estuarien national pour l’essai et l’optimisationd’hydroliennes (Seeneoh) de Bordeaux est évidemment situé au pont de pierre. Et, dès juillet dernier, la société bordelaise Hydrotube énergie a installé son hydrolienne H3 sous le pont d’Aquitaine. Avec son hélice de 3,50 m de diamètre, son générateur et un flotteur de 4 tonnes, l’hydrolienne flottante a déjà une production plus satisfaisante que prévu avec ses 20 kilowatts. Et, surtout, elle est résistante dans un milieu qui charrie beaucoup de troncs d’arbre. Après la phase d’expérimentation, l’hydrolienne pourra être installée sur le site de Seeneoh en aval du pont de pierre et raccordée au réseau électrique de Bordeaux. Site où d’autres industriels testeront aussi leurs machines en alimentant Bordeaux. Le fleuve du port de la Lune pourra alors éclairer Bordeaux.

 

Chronique réalisée en collaboration avec le Mag de Sud Ouest.

Crédit photo

Alexandre Marsat

Voir son profil