Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Ces hérissons en difficulté avant d'hiberner

En cette période automnale, il n’est pas rare de croiser la truffe d'un hérisson erratique. Si c’est un bébé ou un jeune immature, il aura besoin d'aide pour préparer son hibernation et se réveiller en forme au printemps

Les hérissons pourraient tomber avec les feuilles

L’été indien dont nous profitons actuellement, ne doit pas nous abuser. Nous sommes bel et bien en automne, période à laquelle les hérissons se préparent à entrer en hibernation dès les premières gelées. Voir passer, au crépuscule, un adulte transportant une feuille dans sa gueule n’a donc rien d’étonnant. Il ou elle se prépare un nid douillet pour l’hiver et aucune intervention n’est nécessaire. Il en va autrement, si l’on croise la route d’un très jeune individu. « S’il est plus gros que le poing et fourrage partout au crépuscule, tout va bien. C’est un jeune émancipé, capable de se débrouiller. Mais si sa taille est inférieure au poing et s’il pousse des cris, c’est un petit, paumé et affamé », souligne Noriane Rhouy en charge du suivi des animaux en soins au Centre de la LPO d’Audenge.  Et s’il est à moitié nu et que ses yeux sont fermés ou si l’animal est très parasité*, il y a urgence…

 

Des chances de survie limitées

Les petits nés en fin d’été ou en début d’automne, issus d’une seconde portée, sont en effet parfois abandonnés par leur mère. A l’approche de l’hiver, celle-ci se soucie davantage de son hibernation à venir que de sa progéniture tardive. La mère peut aussi avoir été tuée par une voiture ou dérangée par des activités humaines. Incapables de s’alimenter seuls, ces jeunes ont peu de chances de survivre. Dans ces conditions, un peu d'aide est bienvenue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende : Un hérisson de moins de 600 grammes, ne survivra pas à l'hiver. Il commencera son hibernation, mais ne pourra pas se réveiller, faute de graisse et d'énergie suffisantes.

 

SOS hérisson en danger

Une fois la petite boule de piquants délicatement attrapée (et pesée si possible), on prendra soin de l’installer dans un carton préalablement garni de feuilles sèches ou de papiers journaux avant d’appeler le Centre de soins de la LPO qui vous détaillera la marche à suivre. Selon l’état de l’animal il sera peut-être nécessaire de l’apporter au Centre ou chez l’un de ses 64 vétérinaires relais qui le prendra en charge avant son transfert vers Audenge. Depuis le 15 août dernier, 79 jeunes hérissons ont été recueillis dont un poids plume de 260 grammes, arrivé faible et déshydraté. Aujourd’hui hors de danger, le jeune mammifère passera l’hiver à Audenge avant d’être relâché dans son milieu naturel, une fois le printemps et les beaux jours revenus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Légende : En 2016, le Centre de soins de la LPO a recueilli 341 hérissons dont de nombreux jeunes. Les bébés de moins de 200 grammes sont nourris avec une "mayonnaise" maison, très énergétique. Les soigneurs veillent sur eux jusqu’à ce qu’ils puissent s’alimenter seuls .

 

Crédit photos : Centre de soins LPO

*Un hérisson aperçu dans la journée, qu’il soit petit ou grand, est en danger. Il peut rapidement se retrouver infesté d’œufs de mouches et se faire dévorer vivant par les larves une fois celles-ci écloses. Il en va de même s’il est couvert de tiques, si des mouches lui tournent autour ou s’il ne se met pas en boule à votre approche.
Le hérisson d’Europe est une espèce protégée à l’échelle nationale et européenne qui rend de grands services à la biodiversité. Il est important de participer à sa sauvegarde.

Pour joindre le Centre de soins de la LPO : Tel. 06 28 01 39 48

 

Alexandrine Civard-Racinais

Voir son profil