Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Brémontier Nicolas (1738 - 1809)

Ingénieur français qui a permis la fixation et la cultivation des dunes du Golfe de Gascogne. Il a été surnommé « le bienfaiteur des départements maritimes de France »

Nicolas-Thomas Brémontier est un ingénieur des Ponts et Chaussées né au Tronquay, dans l’Eure, le 30 juillet 1738 et mort de tuberculose à Paris, le 16 août 1809.

 

Ses parents riches cultivateurs l’envoient à l’école des ponts et chaussées. Il débuta sa carrière comme professeur de mathématiques à Toulon, devint sous-ingénieur à Périgueux, puis ingénieur en chef à Bordeaux en 1784 et enfin inspecteur général des Ponts et Chaussées en 1802.

 

Les provinces de Guyenne et de Gascogne étaient envahies par les sables mouvants du fait des dunes qui n’étaient pas fixées.

Mathieu et Guillaume Desbiey en 1769 réalisèrent la fixation d’une dune à Saint-Julien-en-Born. Un mélange de graines de pin maritime, d’ajonc et de genêt furent semées sur l’arrière dune et recouvertes de branchages, pour une fixation provisoire du sable. Un cycle naturel va bientôt s’instaurer. L’ajonc et le genêt d’une croissance assez rapide protègent du vent l’évolution du pin.

 

A 70 mètres du niveau de marée haute, pour stopper l’avancée des sables, Brémontier construisit une digue constituée de lattes de châtaignier maintenues par du fil der torsadé (ganivelles). Au fur et à mesure que le sable accumulé dépasse le niveau des madriers, une nouvelle digue est construite. Bientôt une dune littorale d’une dizaine de mètres forme une barrière à l’assaut des marées et du vent.

Pour compléter cette lutte, Brémontier eut l’idée de planter des gourbets, plantes monocotylédones vivaces, aux tiges raides pouvant atteindre 120 cm. Le gourbet (ou oyat) stabilise la dune en formant des rhizomes traçants, capables de s'étendre sur de grandes distances et de donner naissance par des stolons souterrains à de nouvelles pousses aériennes.

  

Le rôle de Nicolas Brémontier a été déterminant dans la lutte contre l’envahissement de l’Aquitaine par les sables acheminés régulièrement par les marées et le vent d’ouest. Son œuvre sera continuée par François Chambrelent qui généralisera la plantation des pins maritimes.

Œuvres : Mémoire sur les dunes, et particulièrement sur celles qui se trouvent entre Bayonne et la pointe de Grave, à l'embouchure de la Gironde, Impr. de la République, Paris, 1796.

Recherches sur le mouvement des ondes, F. Didot, Paris, 1809.

William Batifoix

 

Site :         http://www.oyatecoledesurf.com/role_oyat.html
Sources :   http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/2009/sciences-et-techniques/bremontier-nicolas-thomas-ingenieur