Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Balade "Un bois si près de la ville" 1/5 : Les points forts de la balade

Balade "Un bois si près de la ville" 1/5 : Les points forts de la balade

SCIENCES EN BALADE :
CENON
Partez à la découverte des villes avec "Un bois si près de la ville
"

CONSULTER LA CARTE DE LA BALADE

1 - l'église Saint-Romain

 

Clocher de l'église Saint-Romain - Cenon - Sciences en balade

« Elle a un intérieur sans caractère et ses ouvertures ont le caractère des plus laids du XVe siècle » estimait rudement Léo Drouyn,  arpenteur du patrimoine girondin au XIXe siècle. C’était sévère pour l’édifice, bâti entre le XIIe et le XIVe siècle. Bénéficiant d’un des plus beaux sites de la rive droite, elle succède à une villa gallo-romaine et à une nécropole mérovingienne.

Mais c’est au XIXe qu’elle reçoit ses éléments les plus remarquables, sous la houlette de Gustave Alaux, architecte ayant rénové plus de 60 églises en Gironde. Elle peut ainsi montrer une exceptionnel intérieur décoratif et non narratif. De même, ses vitraux sont l’oeuvre de Joseph Villiet qui jouissait à l’époque d’une renommée nationale et qui a exercé dans plus de 170 églises en France et en Angleterre.

 


2 - Le parc du Cypressat

 

Sciences en balade - Cenon - Parc du CypressatLa pastille métallique qui orne le tronc de la plupart des arbres du parc est leur carte d’identité. Avant les travaux, tous ont été géolocalisés, pris en photo et une fiche a été dressée sur chacun d’entre eux, détaillant notamment son état de santé, son espérance de vie et la manière dont il doit être traité. Ceci a permis d’établir un plan masse d’environ 1 200 arbres et un plan de gestion des individus remarquables.

Grâce à cette note de synthèse, on peut savoir à tout moment ce qu’il faut faire pour leur entretien. De fait, chaque action sur un arbre est notée et cela permettra de savoir d’ici dix ou vingt ans comment le boisement réagit. Car, lorsque le parc a été réaménagé, ce sont 20 000 mètres cubes de matériaux qui ont été bougés, modifiant les effets de l’eau, du vent et de l’ensoleillement et donc l’écosystème de beaucoup d’arbres.


3 - La placette Saint-Romain

 

Sortez du parc par le portail de cette place à l'acoustique surprenante.


4 - La Gloriette

 

Elle est follement romantique, cette gloriette hexagonale coiffée de son toit en zinc, en face de l’entrée Galliéni du parc.

D’autant plus qu’elle fut vraisemblablement construite pour la duchesse de Berry, petite-nièce de Marie-Antoinette, afin d’agrémenter sa captivité à la citadelle de Blaye. Elle y resta quelques mois en 1833 avant d’être expulsée vers Palerme. Il faut dire que Caroline de Bourbon-Sicile, nom de la duchesse, avait tenté de soulever la Vendée en 1832 pour pouvoir installer sur le trône son jeune fils, le duc de Bordeaux, sous le nom d’Henri V. Accessoirement, elle aurait pris la régence. Confrontée à une coalition républicains-orléanistes, sa  tentative aventureuse fut plus une farce qu’un danger. C’est un certain Dussaut, admirateur transi de la belle duchesse, propriétaire du château du Cypressat, qui acheta (fort cher paraît-il) l’objet en 1844 pour le mettre dans son jardin.


 5 - Bellevue

 

Bellevue - Sciences en balade CenonAprès avoir apprécié la vue sur le bas-Cenon et Bordeaux, engagez-vous sur le petit chemin à votre droite puis empruntez les escaliers.


6 - La Vieille Cure


7 - L'émetteur radio

 


Les émetteurs qui hérissent la direction zonale des CRS, dont on longe les bâtiments à notre droite en allant à la Vielle Cure, servent aux transmissions internes mais rappellent ceux de Radio Bordeaux Sud-Ouest. Celle-ci fut l’une des premières radios privées de France, installée au même endroit en 1935. Lancée à Bordeaux en 1920 par Roger-Emmanuel Thomaron, vendeur de postes TSF qui cherchait à créer le besoin, elle fut d’abord baptisée Radio Sud-Ouest. Elle est alors confrontée à toutes les obstructions possibles de la part des PTT, responsables de l’émetteur d’État. Elle ne dut sa survie qu’à l’appui de notables locaux, dont le journal La Petite Gironde, l’agence Havas, le président du Conseil général... Pathé Cinéma et Radio Toulouse la rachètent en 1930 et installent un émetteur plus puissant à Cenon. Elle cesse ses activités en 1940 mais les Allemands utiliseront l’émetteur cenonnais pour relayer Radio Paris. Ils le détruiront en quittant Bordeaux.


8 - Les châteaux de Camparian et Dumune

 


Un peu en retrait du parcours, droit devant vous en longeant la direction des CRS après la Vieille Cure, le château de Camparian dresse sa silhouette massive.

Rappelant la fortune qu’apportait le vin à Cenon, il fut construit en 1860 et il est inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. En 2003, un incendie détruisit en partie sa toiture et son deuxième étage, reconstruits par la suite. Plus discret, le château Dumune (rue Ulysse-Gayon) est davantage une grosse maison mais il abrita une partie de la jeunesse de Jacques Rivière. Marié à la soeur d’Alain Fournier (l’auteur du Grand Meaulnes) avec lequel il entretient une correspondance acharnée, il entre comme secrétaire de rédaction à la NRF (Nouvelle revue française), et en devient directeur en 1919 après l’avoir relancée. Directeur de publication de génie, il publie entre autres Proust, Mauriac, Giraudoux et Aragon. Il meurt à Paris en 1925, à l’âge de 49 ans.

Cliquez ci-dessous
pour découvrir l'ensemble du guide

Sciences en balade - cenon-