Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Quand le T.Rex danse pour séduire sa femelle…

Quand le T.Rex danse pour séduire sa femelle…

On connaissait la parade nuptiale des oiseaux, très gracieuse. On n’imagine pas de gros, de très très balourds comme les dinosaures se mettre à ce type de pratique. Les dinos danseurs et séducteurs ? Il y a des plumes qui vont voler…

Eh bien c’est pourtant le résultat d’une étude menée par des chercheurs d’une équipe internationale et publiée dans Nature en ce début d’année. On y apprend que le T.rex était un séducteur sans mesure. C’est le cas de le dire.
Bon forcément la technique de drague vaut ce qu’elle vaut. Imaginez le mastodonte de six tonnes se lancer dans une parade sur ses deux pattes arrières…

C’est pas le genre de bestioles à inviter au milieu de la piste de danse car leur tentative de séduction a laissé de belles traces derrière eux : des trous de deux mètres !
Longs et profonds comme des baignoires tiennent à préciser les scientifiques. Merci pour l’image. 

Ces trous retrouvés sur quatre sites de fouilles dans le Colorado ont permis aux paléontologues de déterminer qu’il s’agissait de parade nuptiale de T.rex ou d’autres imposants bipèdes. Toutes ces traces parallèles ont en effet été réalisées alternativement par une patte gauche puis droite. « Des dinosaures « en chaleur » se sont peut-être rassemblés là il y a des millions d'années pour se reproduire et faire leur nid à côté » complète l’un des responsables de l’étude, Martin Lockley.
A vrai dire, on n’aurait pas trop envie de se retrouver au milieu de ces terreurs du crétacé en chaleur, il y a une centaine de millions d’années. Ça doit secouer.

Au final, l’acte en lui-même ne devait durer quelques secondes. Un tel exercice de terrassement, pardon de drague, c’est une belle preuve d’amour pour si peu de plaisir.
A croire que chez les tyrannosaures, la taille compte plus que la durée…