Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Manger de la viande est aussi dangereux que fumer, vraiment ?

Manger de la viande est aussi dangereux que fumer, vraiment ?

Il aura fallu une dizaine de jours pour commencer à démêler le vrai du faux sur la dangerosité de la viande. Ou plutôt, l’exagération de la réalité...!

10 jours c’est long. Cela aura été suffisant pour me faire réduire encore un peu plus ma consommation de viande.
Me taper une « petite » côte de bœuf avec du rouge, c’était tellement bon ! Mais ça c’était avant... Avant cette étude de l’OMS qui nous a tous fait culpabiliser sur notre consommation de viande, responsable de cancer.

Et pourtant, là ce week-end, impossible de ne pas craquer sur un saucisson à l’apéro au soleil, suivi d’un steack. Argh. Voilà, au détour d’un bon moment passé entre potes, j’ai mis ma santé en danger !
Oui, pour une simple petite envie. Ce sont les médias qui le disent : « La charcuterie est cancérogène, la viande rouge «probablement» aussi selon l'OMS » ou encore plus radical : « Cancer : La charcuterie déclarée cancérogène ».
Quel inconscient ! En plus l’étude provient d’un collectif de 22 experts de l’OMS. C’est dire si c’est non critiquable.
Mais forcément, il y a un problème. Ce ne sont pas les chercheurs qui ont commenté l’actualité. C’est dommage car ils ont décortiqué 800 études scientifiques pour déterminer les effets cancérogènes de la viande.
Du coup dès les premières heures de la publication de leur recherche, c’est l’affolement médiatique.
Tout le monde a alors compris que la viande démultiplie les risques de cancers colorectaux. Ce qui est juste mais nécessite des explications.

Alors quitte à parler de cancer, certains n’ont pas hésité à faire la comparaison avec les cancers liés au tabagisme.  Mais une comparaison sans chiffre… Et pourtant, cela aurait pu restituer le débat : le tabac serait responsable d’un million de décès, contre 34.000 pour la viande. Un si faible écart… Et la pollution atmosphérique avec ses 200.000 morts ? L’alcool et ses 600.000 décès ?
Je ne suis vraiment pas fan des chiffres, des maths et statistiques en tout genre. Mais là quand même à parcourir l’étude, on voit que les scientifiques auraient dû intervenir.
Dès le début du buzz, ils auraient ainsi pu expliquer que si la viande « accroît le risque de cancer colorectal de 18 % », il faut consommer une portion de 50 grammes chaque jour pour atteindre ce risque. Et que c’est surtout la viande "transformée" qui est visée.
Ou encore que les Français consomment 86 kilos de viande par an. Soit 25 grammes par jour… la moitié de la dose à ne pas dépasser.

Bon en attendant, devant un tel emballement, j’ai diminué ma consommation de viande, au moins pendant 10 jours. Pour ma ligne et pour l’environnement, c’est déjà pas mal.

Crédits photo : Krzysztof Puszczyński