Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Vous avez les yeux bleus ? Vous êtes intelligents ? Alors vous êtes alcooliques...!

Vous avez les yeux bleus ? Vous êtes intelligents ? Alors vous êtes alcooliques...!

Et une petite étude pour le début des vacances. Du sexe ? Non l’autre sujet : l’alcool. A croire que les scientifiques ont compris le timing du bon buzz. Un peu comme ces magazines qui nous parlent de régimes dès que ses lectrices se dévêtissent au mois de mai…

Donc cette semaine, les chercheurs ont décidé de nous sortir une étude concernant l’alcoolisme, publiée dans l’American journal of medical genetics.
Ben oui, avec la chaleur des fins de journée, plus de temps libre et le soleil qui tarde à se coucher, quoi de mieux qu’un apéritif ! Et comme on aime la comparaison voire la compétition, ils ont réussi à démontrer que les personnes aux yeux bleus tiennent mieux l’alcool !

L’étude porte tout de même sur 1263 cobayes sélectionnés par des généticiens américains. Toutes dépendantes à l’alcool ou à une drogue. Bingo : les personnes aux yeux clairs, verts, gris et évidemment bleus ont un penchant « naturel » pour l’alcool. Ces personnes toléreraient même mieux l’alcool que les autres, ce qui expliquerait leur consommation.
Et ne demandez pas pourquoi. Faut pas pousser. On a déjà un échantillon censé être suffisant, on ne va quand même pas chercher à en savoir plus.

Si ce sont des généticiens qui se sont penchés sur la question, c’est que l’iris provient d’une multitude de gènes. Il en faut au moins une douzaine pour déterminer la couleur des yeux. Ils entrent donc en compte dans d’autres caractéristiques humains.

Pour le docteur Bernard Basset, de l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie, cité par Santé magazine : « On ne va pas prévenir les consommations d’alcool différemment selon la couleur des yeux, car il y a des facteurs plus importants qui entrent dans les habitudes de consommation d’alcool. »

Il ne devrait pas être rassuré par une autre étude, qui avait fait aussi son effet, démontrant que plus on est intelligent, plus on consomme de l’alcool. Et attention, je n’ai pas dit plus on boit de l’alcool, plus on est intelligent… Et oui, j’en entends quelques-uns qui se vantaient déjà.
L’étude de l'Institut de veille sanitaire sur le nombre d’hospitalisions lié à l’alcool publiée en même temps aura fait beaucoup moins de buzz...

 

Crédit photo : Sean Brown