Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Rester debout en classe pour mieux apprendre ?!

Rester debout en classe pour mieux apprendre ?!

J'AIME PAS LES SCIENCES

Cette semaine, c’est une étude américaine qui est à l’honneur. Je suis tombé de ma chaise, c’est le cas de le dire. Les scientifiques sont convaincus qu’en restant debout, les élèves apprennent mieux...

Ils sont partis d’une expérience menée dans une école du Texas où les tables et chaises ont été remplacées par des tabourets et des tables hautes.
Publiés dans l'International Journal of Health Promotion and Education, « Les résultats préliminaires montrent qu'ils s'impliquent 12% de plus, ce qui équivaut à sept minutes de plus par heure de classe. Ces découvertes se basent sur l'observation d'environ 300 enfants du CE1 au CM1, au cours d'une année scolaire » indique l’étude.
C’est sûr que debout, on va avoir du mal à se planquer pour faire autre chose.

Pour tenter de nous rassurer, Slate.fr cite une prof de Californie, interrogée dans un reportage du site américain Fast Co-exist, qui pratique les cours debout :
« Les élèves ne restent pas debout toute la journée. La plupart des leçons durent une quinzaine de minutes. Entre les récrés, le repas et les autres coupures, ils ne passent que trois ou quatre heures debout et s'ils sont fatigués, ils peuvent s'asseoir par terre. Les bureaux sont également conçus pour qu'il soit facile de rester debout — ils sont adaptés à la taille de chaque enfant et ont une barre sur laquelle on peut poser son pied et s'appuyer ».
Trois ou quatre heures debout, "pas grand chose" ?



Et comme l’étude est américaine, le bénéfice sur le poids n’est jamais bien loin.
Le site d’actu sur l’école Café pédagogique explique : « en remplaçant le mobilier où les élèves sont assis par un mobilier où ils peuvent bouger, on augmente la dépense énergétique des élèves. C'est attesté par l'étude qui a pu calculer, grâce à des capteurs individuels, la dépense calorique supplémentaire des élèves. En hiver elle serait de l'ordre de 0,16 kcal par minute de classe, en été de 0,08 calorie minute. »
Là encore, grande découverte. Les chercheurs ne doivent pas souvent rester debout...

Mon point de vue : on pourrait aussi multiplier les pauses pour se dépenser à fond dans la cour, je vous jure que là aussi on va en brûler des calories ! Tiens, c’est une idée à leur soumettre, ils seraient capables de l’étudier !

 

Photo credit: #1 Série : "Ce que je suis" via photopin (license)