Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Deux scientifiques proposent de faire du compost avec des cadavres humains !

Deux scientifiques proposent de faire du compost avec des cadavres humains !

J'AIME PAS LES SCIENCES

On savait que les scientifiques avaient un goût particulier pour le scato, d’autres font le buzz avec des études sur la hauteur des talons ou la taille des fesses. Mais certains sont encore plus trash...

Cette semaine la palme revient à une suédoise et à une américaine qui proposent de faire du compost à partir des cadavres humains. Un petit cadavre au fond du jardin dans le bac à compost… l’odeur et les mouches en prime.
Convaincue de son « idée », la biologiste suédoise Susanne Wiigh-Masak a même monté une entreprise : Promessa. Pour elle, faire du compost à partir de corps humains, c'est écolo. Pour rassurer ses potentiels clients, elle explique qu’elle passe d’abord par la cryo-technologie.
Une astuce qui devrait ravir ces chercheurs qui ont planché sur comment faire disparaître un corps à l’acide. Congelé pour faire du compost, ou passer à l’acide… j’hésite un peu.

C’est le Figaro.fr qui, dans sa rubrique santé (!), détaille la méthode suédoise :
« Le corps du défunt est congelé par un plongeon dans de l'azote liquide à -196°C, ce qui le rend très fragile. Il est ensuite secoué quelques minutes et se décompose ainsi en minuscules particules, qui sont ensuite séchées à froid pour en extraire l'eau. La matière sèche restante est filtrée pour en retirer les métaux, comme le mercure issu des dents » 
Ensuite le tout est enfoui dans la terre…



Vous trouvez ça clean ? C’est que vous n’avez pas vu ce que propose Katrina Spade, une américaine qui a lancé Urban death : un projet qui n’hésite pas à prendre ce que le compost fait de mieux : la fermentation.
Vous voulez comprendre le procédé ? Ok mais va falloir se boucher le nez. Le corps humain étant avant tout composé de matière organique et riche en azote, la décomposition est d’autant plus simple si vous le mettez avec de la sciure dans un grand récipient ventilé. Et les os ? Pas de problème, il suffit d’attendre un peu plus longtemps.

Maintenant y’a plus qu’à l’étendre dans les géraniums de mémé...

 

Photo credit: 2010_07_17_paris_catacombs_083 via photopin (license)