Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

Alzheimer : les chercheurs de Bordeaux Neurocampus percent ses mystères

Causes, facteurs de risque, traitement…Vous saurez tout (ou presque) des dernières avancées de la recherche sur cette pathologie dégénérative qui touche environ 900 000 Français grâce aux chercheurs du Neurocampus de Bordeaux. Ils organisent une conférence ce mardi 23 mai 2017.

On court à la conférence sur le cerveau et Alzheimer organisée par les chercheurs de Bordeaux Neurocampus le 23 mai à Bordeaux!

En France, près d’un million de personnes est atteint d’une maladie d’Alzheimer et pathologies apparentées. Et 200 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, « autant que pour le cancer », remarque le Pr Jean-François Dartigues, neurologue et épidémiologiste à l’Université de Bordeaux. « Sauf qu’Alzheimer touche surtout les personnes âgées, elle est donc considérée comme moins prioritaire. Pourtant, avec le vieillissement de la population et la diminution des aidants (qui travaillent plus et/ou ne vivent pas forcément à proximité du malade, etc.), c’est un des challenges à relever pour nos sociétés au XXIe siècle, y compris dans les pays émergents », souligne l’expert.

Pour l'heure, il n’existe aucun traitement pour guérir cette affection qui se caractérise par des troubles de la mémoire, du langage et du raisonnement aboutissant à une perte d’autonomie. Toutefois, la recherche, notamment bordelaise, avance dans sa compréhension de la maladie, ouvrant de nouveaux espoirs. Pour partager leurs connaissances actuelles sur Alzheimer et sur le cerveau, les chercheurs de Bordeaux Neurocampus sortent de leurs laboratoires et viennent à la rencontre du grand public ce mardi 23 mai 2017 19h à l’Amphithéâtre Léon Duguit, à Bordeaux*.

Le Pr Jean-François Dartigues et Christophe Mulle, directeur de recherche CNRS à l’Institut interdisciplinaire de neurosciences (IINS), à Bordeaux, y présenteront les derniers résultats de leurs recherches fondamentales et cliniques. En parallèle, Simon Mitteault, dessinateur BD au sein de la maison d’édition « Croc en Jambe », illustrera en direct les propos.

Bonne nouvelle : « Dans les pays occidentaux, on a assisté à une baisse de 20 % de  l’incidence (NDLR : nombre de nouveaux cas sur une période donnée) à âge égal en 20 ans », indique l’expert. Pourquoi ? « En raison de la progression du niveau d’éducation et d’études, répond le neurologue-épidémiologiste. Cela renforce les capacités de réserve cérébrale (NDLR : capacités de résilience du cerveau face aux lésions cérébrales) et donc de vieillissement du cerveau. » D’autres facteurs sont impliqués comme une meilleure protection vasculaire (baisse de l’hypercholestérolémie, meilleur contrôle du risque cardiovasculaire…). On sait aussi qu’un régime alimentaire de type méditerranéen (régime crétois) et une activité physique régulière préservent le cerveau tandis qu’une carence en vitamine D et une contamination au virus de l’herpès l’exposent davantage. Autant d’informations qui vous seront dévoilés demain soir. Un rendez-vous à ne pas manquer !

 

 

*Conférence-débat « Le cerveau expliqué aux curieux » par les chercheurs de Bordeaux Neurocampus
La Maladie d’Alzheimer. Comment la recherche permet-elle d’expliquer ses mystères ?
Le 23 mai à 19h à l’Amphithéâtre Léon Duguit – Université de Bordeaux – 35 place Pey Berland – 33 000 Bordeaux

Renseignements : www.bordeaux-neurocampus.fr

ou sur Facebook.

 

 

Florence Heimburger

Voir son profil