Votre version d'internet explorer est obsolette, veuillez mettre votre navigateur à jour pour accéder à ce site.

Mettre à jour

" Il est envisageable de « terraformer Mars » "

Jean-Marc Salotti est enseignant chercheur à Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de l'Institut Polytechnique de Bordeaux. Il a publié plusieurs articles de référence sur les missions habitées vers Mars, et est co-auteur du livre «Embarquement pour Mars, 20 défis à relever ». Il a accepté de nous parler de son métier et des conditions de vie sur la planète Mars. Lisez ! La fin est incroyable mais vraie !

Jean-Marc Salotti lors de son intervention dans notre établissement à Saint-André-de-Cubzac.

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre métier ?

Je donne des cours à des élèves et je cherche à améliorer les connaissances humaines dans les domaines où je suis spécialisé, en effectuant une synthèse des travaux des autres, en analysant, testant, calculant, puis en publiant des articles techniques dans des revues spécialisées et en présentant oralement les travaux lors de conférence dédiées.

 

Qu'avez-vous fait comme études ?

Après un baccalauréat scientifique, j'ai étudié les mathématiques et la physique pendant deux ans, puis l'informatique pendant trois ans pour obtenir un diplôme de niveau master. J'ai poursuivi par un doctorat en intelligence artificielle obtenu après trois ans supplémentaires. Enfin, alors que j'étais déjà enseignant chercheur, j'ai obtenu un congé de formation pendant lequel j'ai validé un master of space studies qui m'a permis d'approfondir mes connaissances dans le domaine spatial.

 

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'exercer ce métier ?

La curiosité et l'envie de toujours mieux comprendre les théories scientifiques.

 

Pourquoi avoir choisi Mars comme « sujet d'inspiration » ?

J’ai lu plusieurs livres consacrés à la colonisation de Mars par l’homme, notamment « Mars La Rouge », œuvre de science-fiction. Je me suis alors interrogé sur la faisabilité d’une telle entreprise, qui pouvait pratiquement changer la place de l’homme dans l’univers. Je me suis aperçu que peu de chercheurs étaient capables de répondre à mes questions. Et comme je suis travailleur et persévérant, j’ai analysé, évalué, calculé et j’ai fini par publier des articles sur le sujet.

 

Selon vous, avec la technologie actuelle, pourrions-nous habiter sur Mars et quel transport idéal utiliser ?

Oui. Plus précisément, nous ne sommes pas prêts, il y a de nombreuses choses à faire, il faut notamment construire et tester le matériel. Cela pourrait prendre quinze ans. Mais, il n'y a à priori aucune difficulté technologique insurmontable. Les Américains sont en train de construire une fusée appelée SLS (Space Launch System). La version la plus puissante de ce lanceur serait appropriée. Mais notez qu'une seule fusée ne suffirait pas, il en faudrait sans doute quatre pour amener les principaux modules sur Mars et aussi préparer le retour.

 

Pensez-vous qu'il y ait de la vie sur Mars ou une forme de vie bactérienne ?

Je ne sais pas. En fait, les scientifiques s'interrogent sur la possibilité qu'il y ait eu de la vie autrefois. Mars était en effet, il y a très longtemps beaucoup plus chaude avec la présence d'eau liquide, de lacs et de rivières, susceptible de favoriser l’apparition de vie. Les bactéries ont pu se développer à cette période. Lorsqu’il n’y a plus eu d’eau liquide, (car il y en a sur Mars mais sous forme solide ou gazeuse), les bactéries ont dû perdre la capacité de se reproduire, mais cela ne veut pas nécessairement dire qu’elles soient mortes. Qui sait, il est possible que certaines bactéries soient encore présentes à la surface de Mars, dans une sorte d’état d’hibernation, protégées des radiations sous un rocher, attendant que l’eau liquide revienne. Ce sont des questions auxquelles les scientifiques ne savent pas encore répondre.

 

Serait-il possible de recréer des conditions de vie idéale comme sur la Terre ?

Pendant des siècles, l’homme ne pourra vivre sur Mars que dans des habitats pressurisés et hermétiques. Il pourra sortir en extérieur, mais avec un scaphandre. Dans un avenir plus lointain, il est envisageable de « terraformer Mars » en épaississant d’abord son atmosphère, puis en transformant sa composition (il faut de l’oxygène !) pour pouvoir respirer. A moins qu’on ne choisisse de transformer l’humain génétiquement pour qu’il s’adapte ?

 

Pensez-vous qu'un voyage habité sur une autre planète serait envisageable ? Si oui laquelle ?

Oui, il y a plusieurs choix possibles, planètes ou satellites naturels des planètes : la Lune, Mercure, Phobos, Deimos, Europe, Ganymède, Titan, etc. Toutefois, à part la Lune, les autres astres sont plus difficiles d’accès.

 

Alexia DELISLE, Marine DORMIGNIE, Amélie GUILLAUME, Alicia LEONARDON, Maïwenn LEROUX, Fleur LIZON, Maeva MONBOLLET, Léa REUTENAUER, Emma SAGOUIS, Eloïse VIMPERE